Affaire Aïda Ndiongue : Alioune Ndao désavoué



Aïda Ndiongue a été auditionnée hier, par les juges de la Commission d'Instruction (CI) de la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI). Et c'est pour désavouer le procureur spécial qui voulait l'inculper pour enrichissement illicite présumé. Cheikh Tidiane Bèye et Cie qui ne sont du même avis, estiment qu'après avoir écouté la détenue du camp pénal qu'Aïda Ndiongue doit bénéficier de la présomption d'innocence. Ce, pour permettre à un juge de droit commun de se prononcer.


Poursuivie dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis pour 41 milliards de F CFA, la responsable libérale et ex-mairesse des HLM a été extraite de prison pour être entendue par la CI. Une audition qui a duré de 15h 30 à 21h 30 minutes hier. La CI a pris cette décision après avoir entendu les conseils de la pensionnaire de la prison pour femmes du camp pénal de Liberté 6 (quartier de Dakar) où Aïda Ndiongue se trouve depuis le 17 décembre dernier dans le cadre du fumeux plan Jaxaay avant que le Procureur de la République ne se prononce pour faire état de pas moins de 47,675 à l'actif de la détenue. Des sommes qui avaient alerté le bras armé du recouvrement des deniers publics, Alioune Ndao qui n'avait pas manqué d'actionner la traque. Même si lesdites sommes ont été revues à la baisse depuis. 



Les plaidoiries des avocats étant principalement axées sur l’origine de l’argent de leur client, il revient dorénavant à une juridiction de droit commun de voir si elle a légalement gagné les marchés ou pas.


Vendredi 2 Mai 2014 - 11:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter