Affaire Aïda Ndiongue : après le contrôle judiciaire, la CREI met en demeure Attijari bank



Le juge Cheikh Tidiane Beye et Cie ont sommé les banques de communiquer dans un délai de dix (10) jours, tous les documents relatifs aux comptes d’Aïda Ndiongue. En première ligne, Attijari bank dont le nouveau Directeur général, Mounir Oughiri a déféré à la convocation des juges de la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Ce dernier qui a remplacé AbdelKrim Raghni a promis d’user de ses prérogatives hiérarchiques pour faciliter la tâche à la CI-CREI.

 
Si les juges se sont radicalisés, c’est qu’il est hors de question pour la CI-CREI e procéder à une troisième prolongation de l’instruction du dossier d’Aida Ndiongue. Or, l’expert-comptable désigné pour analyser les données bancaires de l’ex-sénatrice libérale s’est plaint de tracasseries au niveau des banques où les informations lui sont communiquées par bribes. Le même discours tenu en direction des banquiers a été servi au Secrétaire général du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat pour qu’il communique dans un bref délai les informations relatives aux marchés du Plan Jaxaay, informe « Libération ». 


Aïda Ndiongue placée sous contrôle judiciaire par la CREI le 5 juin dernier, ses avocats par la voix de Me Seydou Diagne dénoncent "l'acharnement» contre leur cliente relaxée ce 28 mai par le Tribunal correctionnel de Dakar. 
 


Samedi 13 Juin 2015 - 13:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter