Affaire Aïda Ndiongue: l'UJTL fusille Macky



Affaire Aïda Ndiongue: l'UJTL fusille Macky
«Une fois de plus notre système judiciaire qui fait partie des maillons faibles de notre démocratie lors de ces dernières années vient de confirmer son manque d’indépendance. La flagrance dans l’exécution des décisions politiques et les contradictions internes dans les décisions poussent les sénégalais à se poser la question: Est-ce que nos magistrats ont étudiés le même droit ? Macky SALL et son régime ne respectent pas les Sénégalais. Par cette énième forfaiture sur Madame Aida Ndiongue, Macky Sall confirme à la face du monde sa mainmise sur la justice sénégalaise et l’utilisation qu’il en fait pour assouvir ses intérêts crypto-personnels», charge l’Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales (UJTL).
Dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, Toussaint Manga et Cie indiquent que «c’est la mort dans l’âme qu’ (ils) assistent à l’utilisation de la justice à des fins politiciennes».

Pis, scandent-ils: «A travers cette affaire, Macky Sall vient de confirmer sa vraie nature, celle d’un rancunier et d’un pouvoiriste hors pair prêt à tout pour étancher sa soif de pouvoir et poursuivre sa honteuse entreprise de décimer le Parti Démocratique Sénégalais».

Pour les jeunes libéraux, «le drame est que cette décision sans précédent est prononcée par la plus haute juridiction de notre pays» et «la cour suprême a perdu toute crédibilité et confiance aux yeux des sénégalais depuis un certain moment en voulant à chaque fois dans des dossiers à soubassements politiques, satisfaire les caprices d’un chef de parti aux abois et qui cherche désespérément et vainement un second mandat».

«Madame Aïda Ndiongue a été innocentée par la justice Sénégalaise dans un procès historique où elle a prouvé de bout en bout son innocence. Par ailleurs elle n’a jamais été ministre, ni administrateur de crédit, encore moins Directeur. Bref, elle n’a jamais géré des deniers publics. Mais malheureusement voilà que la justice de Macky Sall préoccupée par des considérations politiciennes la condamne du simple fait de son ancrage au PDS (Parti Démocratique Sénégalais) et son dévouement à la cause d’Abdoulaye Wade et surtout de sa volonté non ébranlée de conduire Karim Wade au Palais en 2019», déclinent-ils.

Et de marteler : «Cette décision est manifestement téléguidée par Macky Sall lui-même à travers son bras armé Sidiki Kaba qui s’est précipité de sortir un communiqué honteux et indigne d’un Ministre de la République».

L’UJTL dénonce «ce gangstérisme d’Etat» et s’indigne «contre cette tendance sournoise de Macky Sall à faire de la Justice son bras armé et un instrument de conservation du pouvoir». Demandant «à la justice sénégalaise de prendre son indépendance et de dire le droit au nom du peuple sénégalais et non au nom de Macky Sall», ladite union reste «solidaire à la «lionne du WALO» face aux assauts répétés de Macky Sall. Les Sénégalais qui suivent son dossier sont convaincus de son innocence. Nous partageons sa douleur et sa peine face à l’injustice manifeste qu’elle subit et nous l’encourageons à poursuivre le combat car justice sera rendu tôt ou tard».  

Dans le même ordre d’idées, l’UJTL condamne «la fuite en avant des ouailles de l’APR (Alliance Pour la République) qui continuent de promouvoir le culte de la haine et de la stigmatisation à travers leur débat malsain et irresponsable sur la double Nationalité». «Alors pourquoi ne devrons-nous pas parler de la double nationalité des enfants de MACKY Sall et comme par évidence, c’est leur père qui leur a autorisé d’en avoir. En quoi Macky serait plus patriote que les autres sénégalais qui ont acquis une double nationalité de par leur naissance au moment où lui a fait les pieds et les grues pour trouver une seconde nationalité à ses enfants», égratignent les libéraux.  

«S’ils pensent que c’est par la mascarade et les subterfuges politiciens qu’ils vont écarter des candidatures déjà légitimées par le peuple, ils n’ont qu’à déchanter. Ça ne passera pas. En tout état de cause», l’UJTL ne laissera «rien ni personne se mettre au travers de celle de Karim Wade, le candidat providentiel qu’il faut à ce Sénégal désespéré et désemparé par la gestion clanique et gabégique de Macky Sall…». 


 


Mardi 23 Août 2016 - 19:51




1.Posté par Doudou le 23/08/2016 20:34
Les magistrats doivent faire attention. Macky est en train de sacrifier leur avenir et de ruiner leur réputation.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter