Affaire Aïda Ndiongue: l’instruction du dossier encore prolongée

L’instruction du dossier d'Aïda Ndiongue devant la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Ci-Crei) a été prolongée, pour la cinquième fois, par ordonnance en date du 31 décembre 2015.



Les avocats de l’ancienne sénateur libérale, Aïda Ndiongue inculpée pour enrichissement illicite présumé par la Ci-Crei, doivent sans doute se demander si leur cliente sera, un jour, édifiée sur son sort et pour cause. Selon le journal « Libération », les juges de la Ci-Crei ont pris, le 31 décembre dernier, une ordonnance pour prolonger de deux mois encore l’instruction du dossier. L’expert qui avait été désigné pour évaluer les bijoux saisis dans les coffres d'Aïda Ndiongue, logés à la Cbao-Attijari, n'a pas encore rendu son rapport. Ce dit-on, faute de paiement de ses honoraires. Du coup, le dossier se trouve bloqué.

Ce qui irrite d’ailleurs les avocats d'Aïda Ndiongue qui n’avaient pas manqué d’écrire à la Ci-Crei pour s’offusquer de cette situation pour le moins inédite. La même situation est notée dans l’instruction du dossier d'Abdoulaye Baldé, lui aussi inculpé pour enrichissement illicite présumé. Même si toutes les pistes ont été entendues, les juges restent dans l’attente du rapport de l’expert chargé de pister d’éventuels mouvements financiers entre Abdoulaye Baldé et la Société Delgas. A noter que dans ce dossier, aucun des pays sollicité par les juges dans le cadre de commissions rogatoires n’a daigné répondre. 


Mercredi 6 Janvier 2016 - 08:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter