Affaire Aïda Ndiongue: la CBAO et la CREI devant la Cour d'Appel pour un milliard

Dans le cadre de l'affaire de la responsable libérale, Aïda Ndiongue dans les liens de la détention depuis le 17 décembre dernier dans le cadre du dossier du plan Jaxaay avant que la traque des biens dits mal acquis ne soit actionnée, le CBAO Attijariwafa Bank se sent lésé. D'où la saisine de la Cour d'Appel par l'institution financière qui réclame à la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI), le milliard que l'ancienne sénatrice et ex-mairesse des HLM y avait contracté comme prêt.



Aïda Ndiongue n’est pas la seule à souffrir à son inculpation et de son placement sous mandat de dépôt. La compagnie bancaire d’Afrique occidentale se sent toute aussi lésée. Dans le cadre du dossier, le juge d’instruction, Samba Sall a confisqué et transféré tous les bons trouvés au sein de la banque à la caisse de dépôt et de consignations (CDC). Une situation qui a causé d’énorme préjudices à l’institution bancaire qui réclame un bon d'un milliard qu'Aïda Ndiongue avait contracté comme prêt à la CBAO-Attijariwafa qui ne laisse pas passer. 


En effet, la banque vient de faire un appel devant la Chambre d'Accusation de la Cour d'Appel de Dakar car le juge refuse toujours de restituer le bon. Alors du côté des avocats de la détenue de la prison pour femmes du camp pénal, c'est le blocage des comptes qui ne passe pas, livre le journal "l'as" qui ont même intenté une procédure pour la levée de la mesure. 




Jeudi 8 Mai 2014 - 11:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter