Affaire Alioune Aïdara Sylla : Le Pds donne sa version des faits et …

Dans un communiqué dont Pressafrik détient une copie, le parti démocratique sénégalais (Pds) revient large sur l’affaire de leur « frère » Alioune Aïdara Sylla en possession de deux chèques de banques. Le Pds, d’ores et déjà, précise dans le texte que ce dernier « n’est pas le prête-nom du président Abdoulaye Wade mais son mandataire.



Affaire Alioune Aïdara Sylla : Le Pds donne sa version des faits et …
Le comité directeur dudit parti a tenu à mettre quelques points sur les « i », question d’éclairer l’opinion nationale. « Après avoir quitté le pouvoir, le Président Abdoulaye Wade est parti à la Oumra du 17 au 20 mai 2012 ; A Djeddah, le 18 mai, un de ses amis du Golf a décidé de lui apporter une assistance financière personnelle », selon le même texte. Ce qui explique la possession des deux chèques en question avant d’ajouter qu’ « une telle contribution a un caractère strictement privé, parfaitement traçable et n’a rien à voir avec les deniers publics de l’Etat du Sénégal ».

« Compte tenu du fait qu’il lui est difficile de se déplacer, le Président Abdoulaye WADE a mandaté le frère Alioune Aïdara SYLLA, pour récupérer cette contribution et exécuter diverses opérations qu’il a listées et, à cet effet, deux chèques de banques lui ont été remis », lit-on dans le communiqué du Pds.

Alioune Aïdara SYLLA avait pour mission, selon le texte, d’ « achever des travaux de construction de sa maison de Touba (Me WADE), sur le terrain que le Khalife Général des mourides lui avait offert ; payer des arriérés et des travaux pour terminer la construction de sa maison familiale du Point-E ; et le remboursement de différentes dettes ».

C’est ainsi qu’en rentrant au pays pour participer au Magal, selon le communiqué, Alioune a été interpellé à l’aéroport et fouillé au corps, sur instruction des autorités qui ont fait saisir les chèques.

« Le Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), tout en exprimant sa solidarité au frère Alioune Aïdara SYLLA, dénonce, avec force, l’acharnement dont font l’objet le Président Abdoulaye Wade, sa famille, ses proches et les  responsables et militants du Pds », souligne le texte.



Samedi 5 Janvier 2013 - 10:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter