Affaire Bamba Fall et Cie: Me Ciré Clédor Ly décide de porter plainte contre le Commissaire Ndiarra Sène

Un n’autre front s’ouvre dans cette guerre du saccage de la maison du Parti Socialiste (PS). Econduit du commissariat central où il s’est rendu pour voir ses clients qui y crèchent, après un troisième retour de parquet, Me Ciré Clédor Ly compte porter plainte contre le commissaire Ndiarra Sène.



Me  Ciré Clédor Ly, l’avocat des socialistes a décidé de porter plainte contre le Commissaire Ndiarra Sène. Ce, pour lui avoir refusé de rendre visite à ses clients. « Samedi dernier, je suis allé au commissariat de Dakar pour voir mes clients, le maire de la Médina, Bamba Fall et 8 autres. Seulement les policiers trouvés sur place m’ont interdit de les voir », résume la robe noire. Avant de poursuivre : « Je compte déposer une plainte contre le commissaire central de Dakar et je vais demander qu’on lui enlève la qualité d’officier de police judiciaire. Je ne menace jamais ».
 
A la suite des dénonciations de Me Ciré Clédor Ly, fustigeant l’interdiction de rencontrer ses clients, Bamba Fall et Cie, la réplique de la police n’a pas tardé. « L’avocat en question, Me Ciré Clédor Ly, s’est présenté le week-end dernier dans nos locaux, pour s’entretenir avec ses clients. Nous n’avons pas donné suite à cette requête pour une raison très précise et qui ne souffre aucune irrégularité », rapporte nos confrères de «Libération».
 
Selon ses interlocuteurs, «au poste de police, du Commissariat central, est affiché une note à l’attention des visiteurs. Datant de 6 mois, cette note stipule que les personnes (détenues) en situation de retour de parquet et donc confiées à la police par un magistral, ne peuvent s’entretenir avec des personnes étrangères au service. Il faut préciser qu’il s’agit là d’une mesure conservatoire prise pour garantir la sécurité des personnes qui ont maille avec la justice et qui nous sont confiées, à la faveur d’un retour de parquet, par des magistrats, à charge pour nous de les présenter à date indiquée par  le magistrat. C’est donc une  mesure de sécurité général  prise et appliquée bien avant cette  affaire  du maire Bamba  Fall et Cie ». 


Lundi 9 Janvier 2017 - 10:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter