PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Affaire Barthélémy Dias : Aliou Sow sort de son silence sous pression

Le ministre sénégalais de la Décentralisation et des Collectivités locales, Aliou Sow, a promis vendredi à des manifestants de faire aux autorités supérieures son avis sur la détention du maire de la commune d’arrondissement de Mermoz/Sacré-Cœur à Dakar.



Affaire Barthélémy Dias : Aliou Sow sort de son silence sous pression
e rendrai compte fidèlement au chef de l’Etat et au chef du gouvernement par écrit et verbalement », a-t-il dit aux membres du Cercle des enseignant du Parti socialiste (PS, opposition).

Ces derniers organisaient un sit-in devant les locaux du ministère de M. Sow pour lui demander d’œuvrer pour la libération du maire Barthélémy Dias qui est sous sa tutelle.

En tant que ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, Aliou Sow, devrait être le premier responsable dans l’affaire Barthélémy Dias, le jeune maire de Sicap-Mermoz-Sacré cœur mis sous mandat de dépôt après l’attaque de ladite mairie par des nervis, où Ndiaga Diouf a été tué.

« Je dirai aux autorités le sentiment qui m’habite, mon opinion personnelle. Je dirai ce que nous en pensons et nous rendrons compte de ce que nous avons vu, le format, le contenu, les attentes », a-t-il assuré.

M. Dias a été placé sous mandat de dépôt pour avoir ouvert le feu sur des nervis qui avaient attaqué sa mairie. Il s’en était suivi la mort d’un assaillant, Ndiaga Diouf, et des blessés.

Le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales a invité les manifestants à faire confiance à la justice tout en leur promettant que « l’enquête sera menée dans toute sa rigueur ».

« Nous sommes des enseignants, des pédagogues, nous avons une haute idée de ce que peut représenter le nouveau citoyen sénégalais. Nous sommes là pour engager avec vous un dialogue direct », a dit le président du Cercle des enseignants socialistes, Youssou Mbow, qui s’adressait au ministre.


Samedi 21 Janvier 2012 - 00:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter