Affaire Barthelemy Diaz : Moustapha Diakhaté apporte ses éclairages.

Le dossier de Barthélémy Diaz a atterri à l’Assemblée nationale. Et le bureau, ainsi que la conférence des présidents se sont réunis pour élaborer le calendrier des auditions et de la session plénière qui permettra la levée ou non de l’immunité du parlementaire. Mais, éclaire Moustapha Diakhaté, même en cas de levée de son immunité, Barthélémy Diaz restera député, à moins qu’il ne soit condamné.



Affaire Barthelemy Diaz : Moustapha Diakhaté apporte ses éclairages.
«La justice a saisi l’Assemblée nationale aux fins de la levée de l’immunité parlementaire du député Barthélémy Diaz. Le bureau de l’Assemblée nationale et la conférence des présidents se sont réunis, mercredi pour élaborer le calendrier de mise en œuvre de la levée de son immunité parlementaire », a déclaré le président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar (Bby).

Poursuivant, Moustapha Diakhaté, dans un entretien accordé à IGFM d’informer que les travaux vont démarrer aujourd’hui avec notamment la réunion de la commission des Lois qui va «désigner le comité ad hoc  qui devrait entendre le député et présenter un rapport à la plénière ».

Cet acte sera suivi de la tenue d’une session plénière pour ratifier ledit comité, puis l’élaboration d’un rapport qui sera présenté le 11 novembre prochain. Et c’est seulement lors de cette session que les députés se prononceront sur la levée ou non de l’immunité parlementaire de Barthélémy Diaz.

Mais la très probable levée de l’immunité de M. Diaz ne rime pas nécessairement avec sa radiation de l’Assemblée. Car, éclaire-t-il, «Il ne sera radié de l’Assemblée que s’il est condamné définitivement par le tribunal». 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 28 Octobre 2016 - 08:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter