Affaire Bassirou Faye : Boughaleb vers la Chambre criminelle ; les étudiants s’impatientent.

La Chambre d’accusation a décidé, hier, d’envoyer Sidy Mohamed Boughaleb devant la Chambre criminelle, désavouant du coût, le Procureur de la République Serigne Bassirou Gueye qui avait interjeté appel. Mais les étudiants et la famille de Feu Bassirou Faye, pressent maintenant la Justice de tenir un procès le plus rapidement possible pour que la vérité éclate enfin.



Hier, la Chambre d’accusation a renvoyé le policier Sidy Mohamed Boughaleb devant la Chambre criminelle. Mais les étudiants se disent à moitié satisfaits car le procès tarde à démarrer : «depuis qu’on leur a dit que ceux qu’ils avaient arrêtés (Ndlr : Tombon Oualy et Saliou Ndao) n’étaient pas les bons, s’ils avaient correctement fait leur travail, on n’en serait pas là. Donc ils doivent faire vite pour que nous puissions enfin connaître la vérité sur la mort de notre camarade», a déclaré une étudiante.

Son camarade est sur la même dynamique. En effet, selon ce dernier, «il y a une lenteur suspecte dans le déroulement de cette affaire. C’est comme si on nous cachait quelque chose. Maintenant, l’homme que nous avions désigné est aux arrêts, reste maintenant à la justice de faire son travail et dire le droit dans cette affaire».

Du côté de la famille de Feu Bassirou Faye, on ne dit pas autre chose. Selon leur avocat, Me Assane Dioma Ndiaye, «il est important que des victimes puissent agir et impacter sur le cours des procédures. Maintenant, nous souhaitons juste que l’audience soit fixée le plus rapidement possible pour que la famille de Bassirou Faye sache enfin ce qui s’est réellement passé».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 21 Octobre 2015 - 08:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter