Affaire Cheikh Yérim Seck: Du DSK à la sauce Dakaroise – sulfureux décorticage



Affaire Cheikh Yérim Seck: Du DSK à la sauce Dakaroise – sulfureux décorticage
Comme celle de DSK, Cette histoire est très délicate à juger.

Il faut reconnaître que rien dans la vie ne justifie le viol, il faut le dire fortement.

Je ne connais pas ce journaliste et encore moins ses écrits. Je ne connais pas la fille non plus, ni sa famille.

Je me pose juste des questions, face à la complexité de cette affaire.

Tout d'abord je me suis dit que le fait qu'elle entretenait une relation amoureuse avec le journaliste pose au moins un doute sur le viol.

Ensuite son départ imminent pour l'étranger pose un second doute... Les amants ne voulaient ils pas s'offrir un moment d'adieu, un répit de plaisir sexuel ? Sinon pourquoi traverser tout Dakar pour aller jusque dans cet hotel des almadies connu pour accueillir des couples (gens célébres ou de la haute societe dakaroise) désireux de se cacher pour vivre leurs amours souvent interdits (adultere ... Promiscuité à la maison familiale etc... Etc ....) ?

Enfin les SMS apparemment chauds, envoyés par la fille et retrouvés dans le portable du journaliste renforcent le doute quant à l'innocence (au moins en vertu) de cette jeune dame. Car c'est une jeune Dame majeure, et non pas une jeune bachelière mineure comme le prétendent certains...

Voilà les premiers éléments qui doivent aussi interpeller Si on veut être neutre.

Pour autant, ce journaliste appariement adultérin se condamne lui-même au doute quant à son comportement car c'est un homme public. Or lorsqu'on est homme public, on est souvent pris dans la confusion des accusations...

Comme DSK, Yerim Seck devient coupable du non respect de son Statut d'homme public...

Du coup, on le cloue au pilori et lui attribue quasi automatiquement la culpabilité du crime pour lequel on l'accuse alors que rien pour l'instant ne prouve sa réelle culpabilité criminelle.

Ce qui est sûr, c'est que ce journaliste a fauté de façon certaine pour son adultère constaté... Mais Cela en fait est-il pour autant un violeur tel qu'on le décrit dans cette affaire ?

Là aussi il y a des doutes.

Cependant, on demeure néanmoins solidaire et on s'associe à la douleur et au traumatisme que connait cette jeune fille, qui est sans doute tombée amoureuse de ce garçon plus âgé qu'elle sans mesurer les conséquences d'une telle relation ! Qui ensuite s'en est allée innocemment se confier à sa sœur chérie, qui s'est précipitée pour tout raconter à la maman...

Il est évident que pour un homme de l'âge de Yerim Seck toute relation amoureuse extra conjugale s'accompagne généralement et tout naturellement d'un désir sexuel qui se vit sans retenue... Alors que pour une jeune dame, à la vingtaine, l'amour platonique peut être encore naïvement de mise....

Alors comment ce conflit de génération a t il été abordé et géré dans cette chambre 9 de Keur Madamel ?

En réalité, à part les deux protagonistes... Personne ne saura vraiment la vérité des faits.

Le journaliste dénonce le viol et ... La fille (ou sa famille) dit avoir été forcée ...

On a du mal à savoir si à l'instant même où dans cette chambre, les deux amants arrivent au contact charnel, l'un sur l'autre, ou à côté de l'autre, en train de s'embrasser, de s'enlacer, ...

Où s'arrête le consentement et où commence le viol !

Difficile à juger !

Or c'est là tout le dossier.

- si la fille... à ce moment même, sentant que les choses étaient en train de lui échapper a demandé à son amant d'arrêter, de retenir son excitation qui devait être à son diapason, et que l'amant dominé par son élan et son excitation... A forcé la pénétration ! Alors il peut y a avoir une situation de viol !

Si par contre, les deux amants se sont laissés aller au plaisir de leur intimité, si dans cet engouement une pénétration quasi normale fasse saigner la jeune dame vierge...(situation normale) et que cette dernière, à la vue du sang, se prend de panique et subi le choc émotionnel (que subi toute femme qui a un rapport sexuel pour la 1ere fois) etc etc.... Sachant le déroulement de la suite des évènements... On peut se demander s'il y a lieu de parler de viol !
En tout cas cela prouve l'impossibilité de savoir la vérité exacte, à moins d'être dans le secret des dieux....
Cette affaire c'est du DSK à la sauce Dakaroise.

On aurait aimé être Avocat juste pour pouvoir la plaider.

Deux pensées simultanées vont aux deux amants prisonniers de leurs situations respectives. L'un payant cher son manque de prudence et sa plume sèche... L'autre payant cher son amour interdit.
SeneGaulois

SeneGaulois

Vendredi 14 Septembre 2012 - 12:36




1.Posté par Doudou Ba le 14/09/2012 17:04
On aurait aime etre avocat juste pour pouvoir plaider dites vous cher SeneGaulois ,mais vous l'avez deja fait en faveur du journaliste pour qui a chaque fois vous emettez un doute alors qu'en face pour la fille vous etes peremtoirement affirmatif.Votre A majuscule a la place de avocat est un patinage inquietant. Une seule question : Comment se fait il que des amoureux, qui dans leur nirvana consensuel parceque d'aurevoir se soient chamailles jusqu'au point ou la fille mal en point refuse d'etre raccompagnee par son amant ? Relisez tranquillement votre texte et vous remarquerez votre penchant nettement decelable par n'importe-quel eleve du cycle primaire.

2.Posté par thier ka le 14/09/2012 18:31
Je suis surpris et angoissé ; dépassé et découragé par cette nouvelle en réalité jusque là
je ne sais qui croire ;des déclarations et versions comme si en pleuvaient chaque jours on est servi sur le plat des info difficilement saisissable par la raison . Cheikh yérim seck comme c'est de lui qu'il s'agit reconnaisse comme la fille leur relation amoureuse mais leur version se différent à l'aboutissement . Y'a t'il viole où pas question difficile à répondre ? Parce que trop de zone d'ombres et de subjectivités sur les commentaires qui au lieu d’éclairer la lanterne du publique nous plonge d'avantage

3.Posté par iboucam le 17/09/2012 15:27
en tout cas c'est une affaire très délicate. Tu ne sais pas a qui donné raison.
Tout ce que je pourrai avancé est que Yérim devrait éviter de telles situations vu sa personnalité
Quand a la fille aussi, elle devait assumée sa responsabilité. Elle a été très consentie jusqu'en arriver la
En résumé: Il est valable pour tout un chacun de ne pas trop nager dans la facilité ou l'imbécilité. Le laxisme finit toujours par donner
tord.
Que dieu nous garde et nous au droit chemin
god bless us
peace and love
salam

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter