Affaire Clédor Sène : Le dossier est bouclé et sera transmis au Procureur de la République



La plainte déposé par Pape Samba Mboup contre Clédor Sène, qui a rendu public leur conversation dans laquelle Mboup soutiendrait que le Président Macky Sall a financé la coalition Mbollo Wade à hauteur de 500 millions de F CFA pour les élections législatives du 30 juillet passé est loin de connaître son épilogue. Pape Samba Mboup a refusé l’expertise de sa voix que souhaitaient faire les enquêteurs de la Section de Recherches de la gendarmerie de Colobane. Selon des sources proches de Pape Samba Mboup, informe "L’As", s’il a refusé l’expertise, "c’est parce que le montage est si bien fait que cela peut rajouter à la confusion".

Par ailleurs, Clédor Sène a soutenu avoir agi de la  sorte pour sauver le pays d’un chaos. Ce qui est loin de convaincre Pape Samba Mboup qui n’a pas user de gants pour lui rappeler qu’il a été jugé pour le meurtre du juge Babacar Sèye, qu’il a séjourné en prison pour trafic de drogue et qu’il en sort récemment pour abus de confiance. Le dossier est bouclé et sera transmis au Procureur de la République.

Me Ciré Clédor Ly a lui soutenu que : « Ce qui est grave, c’est que la  diffusion de fausses nouvelles, il ne peut pas y échapper. Les propos qu’il a tenus sont de nature à créer des troubles. Dans un contexte électoral, on dit que le chef de l’Etat a corrompu des personnes pour parvenir à faire passer sa coalition. Cela dépasse Pape Samba Mboup. Non seulement enregistrer une personne à son insu est un délit, mais il y a aussi la diffusion qu’il en a faite. C’est moi qui ai conseillé à Pape Samba Mboup de refuser. On n’a pas à se prêter à son jeu. Cela n’a pas de sens. Il dit que c’est la voix  de Pape Samba, qu’il apporte des éléments. On verra ce que le Procureur en fera… ». 


Jeudi 3 Août 2017 - 12:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter