Affaire Diodio Diouf : le comité de normalisation met à nu le détournement d’objectif de Baba Tandian et Cie




Serigne Mboup n’en finit pas de fulminer de colère contre l’ancienne équipe fédérale. Sur ce qu’il appelle, le sinistre Mame Diodio Diouf du nom de la « lionne » de l’équipe nationale de Basket qui a contracté une blessure à l’Afrobasket 2013 à Maputo (Mozambique), le président du comité de normalisation qui remplace la Fédération Sénégalaise de Basket (FSB) met à nu un véritable détournement d’objectifs de Baba Tandian et Cie.
Le Comité de Normalisation du Basketball (CNBS), dans le cadre de la continuité de service, héritant de ce qu’il est convenu d’appeler ‘’l’affaire Diodio Diouf’’, a saisi depuis son avènement des partenaires sociaux pour permettre à l’internationale de recouvrer ses capacités par une rééducation appropriée suite à son opération des ligaments croisés.
 
Dans ce cadre, la Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSSN)  a saisi par lettre, le 22 décembre 2013, donné son accord pour prendre en charge les frais de rééducation pour une période de 6 mois qui s’élèvent à 5000 euros.
 
Le CNBS signale que la fédération sortante l’avait estimé à 3000 euros.
 
Les délais d’obtention des coordonnées bancaires et les difficultés connues de tous, de procéder à des opérations financières, surtout vers l’international, pour la période incluant la dernière semaine de l’année et la première de l’année en cours, ont retardé la mise à disponibilité des fonds à la clinique par virement. Cette transaction devrait aboutir incessamment et permettra à la joueuse de continuer sereinement sa rééducation.
 
En plus du règlement des frais de rééducation, le CNBS a trouvé dans le cadre d’un partenariat de sponsoring avec une société qui a alloué une aide globale de 4 millions de francs, payable chaque mois par tranche de 500 000 francs, à compter de fin décembre 2013. L’échéance de décembre 2013 a été payée à temps à l’intéressée.
 
Le CNBS, rappelle que la question du paiement d’une assurance en bonne en due forme pour les besoins de l’Afrobasket féminin de Maputo a été posée au Président de la République Monsieur Macky Sall qui avait donné dans ce sens 5 millions de francs Cfa.
 
La police souscrite dont le CNBS dispose d’une copie, n’a coûté que 358 000 francs, pour toute la délégation participant à l’Afrobasket, et donc n’est pas en mesure de couvrir le sinistre de Diodio.
 
Cela constitue assurément un détournement d’objectif mais aussi justifie, aujourd’hui les difficultés de prise en charge des soins de la joueuse.
 
Le CNBS se désole que le cas de Diodio ait servi de bases de polémiques médiatiques surtout de la part de ceux qui n’ont pas fait ce qu’il aurait fallu faire en amont et s’interdit de devoir, pour une quelconque action,  subir une pression d’où qu’elle vienne.
 
Le CNBS exécutera ses missions avec lucidité et responsabilité en partenariat avec tous les acteurs sincères de la famille du basket, dans le respect des objectifs et du calendrier que l’Etat, souverain,  lui a assigné.


Mercredi 15 Janvier 2014 - 13:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter