Affaire Gérôme Gomis : La RTS dans tous ses états.

Sit-in et brassards rouges : ce sont les moyens trouvés par les travailleurs de la Rts pour dénoncer l’agression faite à l’endroit de Gérôme Gomis, un des leurs. En effet ce dernier a été agressé par un gendarme, ce qui lui a valu une incapacité temporaire de travail.



Affaire Gérôme Gomis : La RTS dans tous ses états.
Récemment c’était notre consœur Mane Touré de la Tfm qui a été brutalisée. Aujourd’hui, c’est Gérôme Gomis qui est agressé par un gendarme alors qu’il était dans l’exercice de sa mission. Demain à qui son tour», a déclaré Abass Sow, porte-parole de l’intersyndical Synpics/Cnts de la Rts.  Et de poursuivre : «C’est le lieu de regretter publiquement de tels actes qui ont valu une incapacité temporaire de travail. Nous incriminons la responsabilité personnelle dans cette affaire de coups et blessures».

Abass Sow a tenu cependant à préciser que leur mouvement d’humeur n’est pas dirigé envers la Gendarmerie, mais plutôt à un individu qui a outrepassé ses prérogatives. «Notre démarche n’est, ni de près ou de loin orientée vers la Gendarmerie nationale, elle est orientée sur un élément qui n’a accordé aucun respect à ses supérieurs hiérarchiques au moment des faits».

Les travailleurs interpellent la Gendarmerie et le Procureur pour que pareille situation ne se reproduise plus à l’avenir : «entre agents de l’Etat, la violence n’a pas sa raison d’être. Mais le dialogue et la raison doivent être les seules armes qui doivent être utilisées».
Ils attendent la décision de Gérôme Gomis qui n’a pas encore porté plainte.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 7 Mai 2015 - 13:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter