Affaire Gomis: Ouverture d'une information judiciaire

Le parquet de Lyon a ouvert ce vendredi après-midi une information judiciaire pour viol en réunion avec réquisition de placement sous contrôle judiciaire de Bafétimbi Gomis (OL) et Yohan Benalouane (Cesena), a-t-on appris de source proche de l'enquête. «Une information judiciaire a été ouverte pour viol par pluralité d'auteurs. Dans l'après-midi, ils ont été conduits au tribunal pour être présentés à un juge d'instruction. Pour l'instant, ils ne sont pas mis en examen. Ils peuvent être entendus comme témoins assistés», a déclaré cette source à l'AFP.



Affaire Gomis: Ouverture d'une information judiciaire
Les deux footballeurs sont en garde à vue depuis mercredi après la plainte d'une femme de 38 ans pour des faits qui remonteraient à la nuit précédente (voir liens ci-dessous). «Pour l'heure, il y a des versions discordantes entre la thèse de la victime et celle des mis en cause. Le placement sous contrôle judiciaire a été requis pour réguler les rapports entre les uns et les autres et éviter les pressions», a ajouté cette source, précisant qu'aucune interdiction liée à l'activité professionnelle des deux footballeurs n'avait été requise.

Le film «pas pu être visionné, ni restauré»

Concernant la possible existence d'un film de la relation sexuelle, qui a été effacé d'un téléphone portable, celui-ci n'a «pas pu être visionné, ni restauré» pour le moment, a précisé cette source. Dans la matinée, Gomis, 26 ans, et Benalouane, 25 ans, qui a joué cette année en Italie à Cesena, ont été confrontés entre eux sur le déroulement des faits. Ils nient tout viol et évoquent une relation consentie.

«Nous réservons les déclarations au juge d'instruction. Nous sommes absolument persuadés de leur innocence», a déclaré à la presse Me Jean-François Barre, défenseur de Benalouane. «Il n'y a pas différentes versions ou quoi que ce soit» entre les deux joueurs, a-t-il assuré. «Il n'y a pas de discordance» entre les deux hommes, a confirmé une source policière à l'AFP. «Le dossier est policièrement très complet», a ajouté cette source. La peine encourue pour viol est de 15 ans de prison, et peut monter à 20 ans en cas de viol en réunion.

Source : France football


Vendredi 15 Juin 2012 - 17:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter