Affaire Habré : Vers une quatrième commission rogatoire

La tenue d’une quatrième commission rogatoire se précise. Compte tenu des nouveautés actuelles du dossier, les magistrats des Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) seraient sur le point de déposer une requête auprès du comité de pilotage pour une autre commission rogatoire.



Affaire Habré : Vers une quatrième commission rogatoire
De plus en plus on parle d’une quatrième commission rogatoire. La nécessité se fait sentir suite aux nouveautés survenues dans le dossier avec la perquisition et la troisième mission des Chambres Africaines Extraordinaires au Tchad. Le Procureur général n’a pas voulu être catégorique mais tout laisse croire cette tendance. «nous sommes au dernier tournant de la procédure. Mais s’il y a nécessité de poursuivre les enquêtes, les juges vont formuler la requête», a déclaré le procureur général, Mbacké Fall lors d’un débat public tenu au Centre d’Etude et de formation pour le développement (CEFOD).

Le parquet des chambres Africaines a ajouté que «les juges vont motiver pour une quatrième commission rogatoire et il sera du ressort du comité de pilotage d’avisera à cet effet». Pour lui, les magistrats ont le devoir, l’obligation de cerner tous les détails de cette affaire. «Nous sommes en information donc couvert du sceau de confidentialité. Souhaitons qu’il ait assez de charges pour qu’il ait renvoie et qu’on aille vers une audience publique», a indiqué Mbacké Fall devant plusieurs interpellations à ce sujet.

Les trois commissions rogatoires ont permis d’entrer en contact avec les victimes, d’auditionner certains témoins et de se rendre dans les lieux de détention mais aussi des supposés charniers qui se trouveraient à Hamralgoz, au Sud, au centre, à l’Est.
Ce débat public a réuni quasiment tous les acteurs, victimes, Etat Tchadien, les chambres, le consortium, une large frange des populations a permis de passer en revue l’état d’avancement de la procédure. Il a permis de se faire une idée assez précise de la conception du dossier par les populations tchadiennes.


Lundi 31 Mars 2014 - 05:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter