Affaire Hisséne Habré : des personnalités civiles et militaires arrêtées au Tchad



Affaire Hisséne Habré : des personnalités civiles et militaires arrêtées au Tchad
Du nouveau dans l’affaire de l’ancien président tchadien, Hisséne Habré dans les liens de la détention au Sénégal. Lentement mais sûrement, l’enquête avance. Des personnalités civiles et militaires de nationalité tchadienne ou autres pour la plupart ayant occupé des fonctions dans la gestion des affaires publiques à Ndjamena ont été invitées à se mettre à la disposition des chargés des investigations et des poursuites.

Pis, certaines d’entre elles ont été mêmes arrêtées et mises à la disposition de la justice au moment où une visite des lieux supposés avoir abrité des scènes de tortures physiques, d’exécutions de personnes et autres exactions en vue de la saisie de documents et d’objets en corrélation avec l’affaire est à l’étude, annonce le journal « l’observateur » où un membres des Chambres Africaines Extraordinaires souffle que « le président Déby tient à un respect scrupuleux du cahier de charges qu’il a signé avec toutes les parties » en plus de l’envoi très prochain « d’officiers de la police judiciaire dans d’autres pays africains où même en Belgique ».

Une affaire qui est partie pour durer.



Mercredi 28 Août 2013 - 13:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter