Affaire Hisséne Habré: les juges des CAE fouillent au Tchad



Affaire Hisséne Habré: les juges des CAE fouillent au Tchad

Le tonitruant avocat, Me El Hadji Diouf ne sera pas content. Malgré le silence de son client, l’ancien président du Tchad, Hisséne Habré dans les liens de la détention au Sénégal depuis le 2 juillet dernier pour crime de guerre, crime contre l’humanité et génocide, les Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) loin d'avoir dit leur dernier mot. Des magistrats desdites chambres sont présentement au Tchad. Il s’agit  pour eux, de se rendre à l’Est du Tchad comme lors de deux dernières fois pour la commission d’instruction, pour l’audition de témoins, des visites de charniers, des fosses communes où des milliers de tchadiens auraient été enterrés sous le régime du détenu.


Les magistrats sénégalais vont également fouiner dans les archives notamment les documents de la Direction de la Documentation et de la Sécurité (DDS) dite selon le correspondant de la Rfm, la police politique d’Hisséne Habré. A travers cette fouille des rapports et autres procès verbaux, les enquêteurs espèrent trouver des éléments de preuves contre l’ancien président.  


Lundi 17 Mars 2014 - 13:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter