Affaire Karim Wade: Acculé par le parquet spécial, Bibo Bourgi craque mais obtient gain de cause

Tournant décisif dans la traque des biens dits mal acquis. A moins de deux (2) semaines de la fin de la seconde instruction lancée contre Karim Wade et ses présumés complices, Bibo Bourgi s’empêtre dans ses dénégations. Sa stratégie de départ fondée sur ses dénégations n’a pas résisté à la force des preuves matérielles issues des rapports des commissions rogatoires de retour de Monaco avec une belle moisson. Toutefois, Bibo Bourgi a eu gain de cause en ce qui concerne sa requête d’être confronté avec Bara Tall. Le face-à-face est prévu ce lundi.



Retour sur le face-à-face de Bibo Bourgi et la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (CREI) avant-hier mardi. Et c’est pour dire que les jours se suivent avec des auditions plus chaudes que jamais dans le cadre du dossier Karim Wade. Après Pape Abdou Diassé qui a piqué une crise, c’était au tour de Bibo Bourgi de craquer. Les rapports des commissions rogatoires issues des missions à Monaco et au Luxembourg ont été terribles pour lui. Confondu par les évidences glanées, sa stratégie de dénégation est partie en lambeaux.


Ainsi s’agissant de la société d’intermédiation financière Blackpearl créée à partir des parts que Karim Wade, Bibo Bourgi et Pape Mamadou Pouye détenaient dans la société marocaine BMCE capital que les présumés complices de Karim avaient longtemps nié, les documents issus de la mission à Monaco et au Luxembourg n’ont laissé d’autres choix que d’admettre que son engagement allait beaucoup plus loin que ce qu’il prétendait à savoir indique le journal « lequotidien » qu’il n’était là que pour faciliter l’arrivée au Sénégal de la société allemande.


Une thèse déjà mise à nu par un autre présumé complice de Wade-fils, Mbaye Ndiaye, l’ancien Directeur général de l’Agence des Aéroports du Sénégal (AHS) qui avait avoué devant la CREI qu’il recevait souvent des instructions de Karim pour payer les factures de Daport notamment une ardoise de 400 millions de F CFA entre les deux (2) tours de la dernière présidentielle. Ce qui démentait formellement les propos de Bourgi assurant que Karim n’avait rien à voir dans la gestion de la compagnie. Selon lesdits rapports, c’est à travers la société Med invest que Bibo Bourgi détenait des actions dans BMCE capital, actions qu’il a fini par reverser dans Blackpearl aux côtés de ses compagnons Pape Mamadou Pouye et Karim Wade qui sera pour sa part auditionné ce jeudi.


Ce, au moment où Bibo Bourgi est annoncé ce 7 avril de nouveau à la CREI pour faire face à Bara Tall, une confrontation qu’il a lui-même requise. Le face-à-face portera sur le fameux terrain à propos duquel, Me Wade aurait appelé le patron de Jean Lefèvre pour lui demander de le partager avec Karim. 


Jeudi 3 Avril 2014 - 11:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter