Affaire Karim Wade: Alioune Ndao face à la Cour suprême ce jeudi



Jour de vérité dans l’affaire Karim. Saisie par le collectif des avocats de Wade-fils, la Cour suprême rend son verdict ce jeudi matin sur les décisions rendues par la Commission d’Instruction (CI) près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Mes Ciré Clédor LY, Demba Ciré Bathily, Seydou Diagne et El Hadji Amadou Sall demeurent persuadés que le placement sous mandat de dépôt de l’ancien ministre d’Etat est sans fondement.


Les avocats du plus célèbre détenu du Sénégal toujours en guerre contre le procureur spécial, Alioune Ndao et Cie.  Après la Chambre d’accusation qui s’est déclarée incompétente sur le fumeux dossier de l’enrichissement illicite de Karim dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, la bataille judiciaire se mène aujourd’hui  à la Cour suprême. Une cour qui se prononce ce matin sur deux (2) points : L’inconstitutionnalité de la CREI et le recours portant sur les décisions de CI du juge Cheikh Tidiane Beye et Cie qui avaient de nouveau placé sous mandat de dépôt Karim Wade suite à la découverte de 98 autres milliards par les commissions rogatoires dans des comptes en banque de la Principauté de Monaco.


Pour la défense de l’ancien ministre sous le règne de son père Wade, qui a formulé le pourvoi en cassation notamment sur l’inconstitutionnalité de la CREI et que le dossier soit transmis au Conseil constitutionnel, « il n’y a aucun respect des droits de la défense. Il s’y ajoute que tous les traités signés par le Sénégal sont piétinés ».


Jeudi 6 Février 2014 - 04:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter