Affaire Karim Wade : Ce que les témoins ont dit à la Commission d’Instruction (CI) de la CREI



Affaire Karim Wade : Ce que les témoins  ont dit à la Commission d’Instruction (CI) de la CREI
Pas moins d’une dizaine de témoins, à charge comme à décharge ont été entendus dans le cadre de l’affaire Karim Wade dont le procès a débuté le 31 juillet dernier. Un procès qui tient tout le peuple en haleine. Renvoyé le 1er jour, il a repris hier et se poursuit ce mardi à partir de 14 heures.

Cheikh Tidiane Ndiaye,  « Hq1 pour Ibrahima Abdoukhalil  et Hq2 pour Pape Mamadou Pouye
Parmi eux Cheikh Tidiane Ndiaye, cadre à Aviation Handling Service (Ahs), une  société  supposée appartenir au fils de l’ancien président de la république. Interrogé sur les propriétaires de   Ahs, Tidiane Ndiaye dit ne pas les connaitre. Mais, précise-t-il, lors d’une mission à l’aéroport de Malabo, , il a rencontré le  directeur de l’aéroport  de Guinée Equatoriale (Adge) qui lui a confié que  certains actionnaires avaient pour noms de code Hq1 et Hq2 qui se trouvent être Ibrahima Aboukhalil et Pape Mamadou Pouye. Cheikh Tidiane d’enfoncer le clou en révélant aux magistrats instructeurs que ces personnes étaient des amis de Karim Wade. Pis, lors d’une autre visite à Malabo, le directeur de l’aéroport, un certain Serge Moon avait demandé à tous les salariés sénégalais  de sortir de l’enceinte pour ne pas reconnaitre les dirigeants de Ahs.


Aminata Niane citée dans le dossier
Un autre nom cité dans ce dossier alambiqué, c’est celui de  l’ancienne directrice de l’Apix, Aminata  Niane. Ely Manel Fall, ancien directeur de Ahs, a déclaré  au juge Cheikh Tidiane Beye et à ses collègues que Karim Wade  l’a mis en rapport avec Pape Mamadou Pouye pour la création d’une société suisse qu’il comptait implanter au Sénégal.  La société en question, c’est Ahs. La présentation s’est faite en présence de Karim en personne  qui lui a trouvé un rendez-vous avec la dame Aminata Niane pour une mission recrutement, dixit Manel Fall. A la question des juges de savoir ; pourquoi remettait-il chaque semaine, 4 à 5 millions de francs à Pape Mamdou Pouye, Ely Manel Fall, promotionnaire de Karim au Cour Sainte Marie de Hann de dire, que c’est ce dernier qui lui avait demandé de suivre à la lettre les instructions de Pouye.


Me Patricia Lake enfonce  Karim
S’il y a quelqu’un dans cette affaire qui a vraiment chargé Karim Wade, c’est Me Patricia Lake. La notaire, invitée par les juges à clarifier les modalités de  création des sociétés Ahs, An Media, Istar Immobilier, Terra Vision, Istar Capital, Atlantic Holding, Cd Media et Sénégal Distrbution,  a déclaré que pour Ahs, c’est Karim Wade qui lui avait demandée de monter la société. Concernant les actionnaires, Me Lake de citer Paul Sarr, comptable à Sai Bourgi et sa sœur Madeleine ainsi qu’un certain Jerry Gureghian. S’agissant d'An Media, Istar Immobilier, Terra Vision, Istar Capital, Atlantic Holding, Cd Media et Sénégal Distribution, la notaire d’affirmer aux magistrats, qu’elles ont toutes été constituées à la demande de Karim qui l’appelait dans son bureau pour lui donner les recommandations. Toutefois, elle dit ne pas avoir de preuves que Wade-Fils bénéficiait des retombées de ces sociétés.


Pape Diop et l’affaire An Média
Pape Diop, ancien président du Sénat a de même été cité dans ce dossier. Ce, dans le cadre de An Média (Aidara Ndiaye Média) un groupe de presse qui émettait la chaîne Canal Infos News. Wade lui aurait demandé des remettre 50 millions à Vieux Aïdara pour la création d’une télé. L’ancien président du Sénat révèle aussi se rappeler qu’un jour, en sa présence, Wade a sermonné Vieux Aidara, actionnaire de An Média car Canal infos commençait à être hostile à son régime à son goût, avec les émissions de Maïmouna Ndour Faye. L’ancien président a ainsi demandé le limogeage de la journaliste. Cependant, Pape Diop dit ne pas savoir si Karim est mêlé ou non à la société. Canal Infos News a été  montée par Cheikh Tidiane grâce à l’appui d’Abdoulaye Wade qu'il dit avoir été séduit par le documentaire qu'il a réalisé, retraçant  son parcours politique de 1926 à 2000. Wade l’a alors mis en rapport avec le ministre de  la Communication Bocar Dia et Karim Wade. C’est d’ailleurs ce dernier qui lui demande de s’associer avec Vieux Aïdara. Les 10 millions remis à Me Lake pour la création de la société ont été remis par Karim en personne à la notaire.



D’autres noms, livre le journal "Libération", ont de même été cités parmi lesquels celui de Abdoulaye Diop ancien ministre des finances, Bara Tall patron de Jean Lefevre Sénégal, Victor Kantoussan, garde du corps de Karim Wade, Mame Mbaye Niang entre autres…. C’est donc vous dire que les débats sur le fond dossier risquent d’être riches en déballages avec cette pléthore de témoins. Actuellement,  la bataille de procédure fait rage. Le procès reprend aujourd’hui à 14 heures au palais de justice de Dakar.


Mardi 5 Août 2014 - 12:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter