Affaire Karim Wade: Macky Sall et Cheikh Hadjibou Soumaré mouillés



Affaire Karim Wade: Macky Sall et Cheikh Hadjibou Soumaré mouillés
De nouveaux rebondissements et pas des moindres voient le jour dans l’affaire Karim Wade. En effet, le journal «L’Observateur», en tentant de répondre à la question de savoir, comment le fils du chef de l’Etat était parvenu à réussir son supposé coup du siècle, incrimine le président Macky Sall et Cheikh Hadjibou Soumaré, premiers ministres au moment des faits.

Mettant tout d’abord en exergue la  responsabilité avéré du père, le président Abdoulaye Wade, nos confrères prouvent la complicité de Macky Sall et Cheikh Hadjibou Soumaré à travers les contrats que ces premiers ministres ont approuvé et qui ont fait la fortune colossale de Karim.

Tout commence en 2004 lorsque Macky Sall fraîchement promu à la primature, signe tous les marchés de Karim notamment la construction de la Corniche 1. Une route qui fait l’objet d’accusations de surfacturation et qui se trouve dans son dossier trônant sur le bureau du procureur spécial prés de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Alioune Ndao.

Un autre gros lièvre est levé par les journalistes concernant FRAPORT. Dans ce dossier de Karim Wade qui a vu l’aval de l’actuel président, les tenants du pouvoir de l’époque avaient dévoyé une convention de concession signée le 8 juin 2006 avec la société de projet de l’Aéroport  international Blaise Diagne (Aibd). Ne détenant que 10% du consortium Fraport Ag-Contrac Flughaten Konzessions, Fraport avait été sélectionné.

Cheikh Hadjibou Soumaré, dans les griefs reprochés à Karim Wade, est quant à lui cité dans Dubaï-Port World en permettant au fils de l’ancien chef d’Etat de prendre le contrôle du port autonome de Dakar, en 2007.

Ce qui fait dire au professeur de droit pénal à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, Ousseynou Samba, «de par leur signature, ils ont causé un dommage à l’Etat, on peut les poursuivre civilement».


Dié BA

Mercredi 27 Mars 2013 - 11:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter