Affaire Karim Wade : la tenue du procès le 31 juillet plus que jamais incertaine



Après leur sortie sur le volume du dossier de leur client lourd de 46.000 pages, un fait sur lequel les avocats du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss n'avaient pas manqué d'afficher leurs craintes quant à la possibilité voire impossibilité de consulter ledit volumineux dossier, ceci, alors que le procès du 31 juillet s'approche à grands pas; une nouvelle qui risque de perturber encore plus la tenue dudit procès. Ayant subi une intervention chirurgicale, présumé complice de Karim et au cœur des préparatifs du procès ; raison pour laquelle la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) lui avait refusé une autorisation de sortie du territoire nationale, Ibrahima Khalil dit Bibo Bourgi est admis à l’hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy).Son état est critique.


Interdit de sortie du territoire national en raison de son inculpation dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis de Karim Wade, Bibo Bourgi serait dans un état critique. Sa demande de sortie pour une intervention en France, n’ayant rien donné, le présumé complice de Wade-fils a dû jeter son dévolu sur l’hoggy de Grand-Yoff où il a subi pas plus tard qu’avant-hier une intervention. Depuis il y « est admis en salle de réanimation suite à une anesthésie générale pour insuffisance rénale ». Pis, une source médicale de faire part d’ « une autre intervention dans six (6) semaines si tout va bien », à « L’observateur ». Ce qui veut dire que sa présence au procès est des plus incertaine. 


Lundi 30 Juin 2014 - 12:49




1.Posté par Leuk le 30/06/2014 20:25
Si Bibo meurt dans ces conditions-là, on ne le souhaite pas, ils seront tenus responsables de son assassinat en quelque sorte.
Et puis comment peut-on être cruel et sadique à ce point !?

Ah oui! Ils sont forts dans l'excès : 46.000 pages !
Allez savoir la production annuelle même de la CIA !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter