Affaire Karim Wade: le groupe de travail de l'ONU confirme la détention arbitraire de Wade-fils



Affaire Karim Wade: le groupe de travail de l'ONU confirme la détention arbitraire de Wade-fils
Le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a confirmé aujourd’hui sa décision de 2015 sur le cas de M. Karim Wade, ancien ministre d’État à la Coopération internationale du Sénégal, qui purge actuellement une peine de prison de six ans pour corruption.
 
«Le Groupe de travail se tient à son avis selon lequel la détention de M. Karim Wade est arbitraire », a déclaré le Président du groupe de travail M. Seong-Phil Hong. «Nous ne disposons d’aucune nouvelle information susceptible de nous amener à modifier notre décision».  Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, le Groupe de travail a rappelé son avis du 20 Avril 2005, qui considère comme arbitraire la privation de liberté de M. Wade et a demandé au gouvernement du Sénégal de prendre les mesures nécessaires pour remédier à la situation et la rendre conforme aux normes internationales des droits de l’homme.
 
«Nous sommes au courant des allégations formulées dans certains médias relatives à un conflit d’intérêt supposé de l’un des membres du Groupe de travail qui l’exclurait de la participation aux délibérations dans cette affaire », a noté M. Hong. «Nous avons examiné l’allégation et constaté qu’elle était sans fondement.»
 
«Le groupe de travail estime que ses membres ont scrupuleusement adhéré au Code de conduite des titulaires de mandat des Procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme, qui les oblige à exercer leurs fonctions sur la base d’une évaluation indépendante, impartiale et professionnelle des faits en se fondant sur les normes des droits de l’homme internationalement reconnues», a souligné l’expert.


Vendredi 29 Janvier 2016 - 17:08




1.Posté par Leuk le 29/01/2016 20:13
Les Experts de l'ONU viennent à nouveau de désavouer l'Etat du Sénégal sous le Président Macky Sall, dans l'Affaire Karim Wade.
Hélas ! On est face à un régime pro-stalinien où seules leurs lois à eux sont valables, sous l'intrigue d'une Coalition Arc-En-Ciel dévoyée par quelques leaders bien casés, via cette juridiction d'exception qu'est la CREI. Encore que même suivant la CREI ils ont dû fouler au pied les textes de lois régissant cette même CREI, lorsqu'il s'agissait d'accorder la Liberté Provisoire au prévenu Karim Wade au terme d'une première Mise en Demeure de 6 mois. Ils ont forcé, ajoutant un Nouvelle Mise en Demeure par le fait d'un Procureur Spécial nommé Alioune Ndao qui sera lui-même dégommé par la suite parce que ne ramant plus dans leur direction indiquée. Trop c'est trop. "KALASS! LI CI NEK LEP KEN MOUNO WAKH"
La solution vous la connaissez !
Et comme ça Macky ne sera même pas dans le Triplet de tête à l'issue du Premier Tour de l'Election Présidentielle du Dimanche 26 Février 2017.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter