Affaire Mamadou Diop: le père du défunt déplore l'absence des droits de l'hommiste au procès



Affaire Mamadou Diop: le père du défunt déplore l'absence des droits de l'hommiste au procès
Le procès de feu Mamadou Diop n’a finalement pas eu lieu. Il a été renvoyé sur demande de l’avocat de la famille.  Le père de la victime tuée le 31 janvier lors des violences préélectorales de la présidentielle de 2012, indique: « C’est notre avocat qui a sollicité le renvoi. Il est absent ». Il a par ailleurs déploré le fait que les deux (2) policiers soupçonnés d'être à l'origine du meurtre de l'étudiant ne se soient pas présenté à la barre ce matin. "Je ne sais pas pourquoi les présumés coupables ne se sont pas présentés. Et aucune raison n’a été avancée pour justifier leur absence », se plaint Mama Diop.


Pour lui,  le Tribunal correctionnel n’est  pas compétent pour juger l’affaire  mais c’est la Cour d’assise qui devait le faire. Le père de Mamadou Diop a soutenu  en outre que  le commissaire Arona SY et le ministre de l’intérieur de l’époque, Ousmane Ngom devaient être entendus sur l’affaire. L'absence des défenseurs des droits de l’homme, ce matin n'est pas pour plaire à ladite partie. Pour le soutenir, il n’y avait  que le mouvement du 23 juin 2011, le M23. Toutefois, il  a remercié l’état du Sénégal  d’avoir respecté ses engagements en faisant du fils de Mamadou Diop, une Pupille de la Nation. Pour rappel, Mamadou Diop a été tué lors des manifestations du 31 janvier 2012, organisées par le M23 pour empêcher à l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade de briguer un troisième mandat.
 


Jeudi 19 Mars 2015 - 14:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter