«Affaire» Moustapha Niasse : les écoutes qui ont perdu son bras droit.

L’affaire qui a conduit à la condamnation de Pierre Achach n’en finit pas de révéler ses secret. En effet, il est sorti des écoutes téléphoniques du bras droit de Moustapha Niasse que l’homme d’affaire a eu un entretien téléphonique avec Moïse Bocum, le ministre de l’Energie et des Mines. Entretien pendant lequel les liens unissant le ministre burundais et Surestream, la société codétenue par Moustapha Niasse sont parus clairs.



«Affaire» Moustapha Niasse : les écoutes qui ont perdu son bras droit.
Des révélations sur ladite structure «Surestream » de Niasse et Cie dépeinte comme «opaque » et habituée à des pratiques corruptrices, nous font état de plusieurs écoutes téléphoniques montrant comment Pierre Achach, directeur général adjoint de Surestream, a agi auprès du gouvernement burundais afin de renouveler deux contrats d'exploration accordés en 2008 et 2009 par le président Pierre Nkurunziza, qui n'avait jusqu'ici jamais délivré de licence pétrolière.

Un extrait de ces écoutes téléphoniques dévoile ceci : Le 17 avril 2011, M. Achach après avoir rencontré le ministre de l'énergie et des mines, Moïse Bucum, lequel souhaite que Surestream lui paie un billet d'avion pour pouvoir se rendre à une conférence à Paris. Achach accepte, bien que conscient de l'illégalité de la démarche : « Rappelle le ministre, tu lui dis qu'on va organiser ça mais qu'il faut qu'on fasse un tout petit peu attention parce qu'une (…) société privée n'a pas le droit de payer un billet pour le ministre. ». 

Pour éviter d'éventuelles poursuites, Achach propose de réaliser les achats « avec l'agence de Dubaï » de Surestream, tout en suggérant « que le ministère nous fasse (…) une sorte (…) de demande, une demande de contribution pour la formation d'un agent ou quelque chose comme ça tu vois et puis nous on organise le truc».
Mais au-delà de ces écoutes, l'affaire Achach égratigne aussi sérieusement d'autres investisseurs africains. L'ombre de Moustapha Niasse, plane ainsi sur tout le dossier. Homme d'affaires redoutable au patrimoine considérable, Niasse a toujours flairé les bons coups, notamment avec Pierre Achach, qu'il considère comme son « fils », au point d'en être l'exécuteur testamentaire, renseigne Médiapart.
 

Ousmane Demba Kane

Samedi 19 Décembre 2015 - 13:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter