Affaire Oumar Sarr et Préfet de Dakar: l’Etat met la pédale douce

L’affaire du coordonnateur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et maire de Dagana Oumar Sarr est comme qui dirait une patate chaude entre les mains du régime. Et pour cause, c’est le Chef de l’Etat qui demande à ses hommes d’y aller avec prudence. Formaté dans la moule libérale Macky Sall connait le mode opératoire de ses anciens frères de parti et il se méfie d’eux comme de la peste. Selon un de ses proches conseiller, le Président de la République «recommande la prudence pour ne pas tomber dans un piège ». Le Chef de l’Etat cherche à savoir si le maire de Dagana n’a pas leurré l’opinion.



Affaire Oumar Sarr et Préfet de Dakar: l’Etat met la pédale douce
L’homme est habitué des faits on se souvient que c’est le même Oumar qui avait défié l’autorité en allant se promener dans l’autre partie  du fleuve Sénégal alors qu’interdiction lui était faite de ne pas sortir du territoire national n’empêche l’homme était passé outre. Trouble fête, le maire de Dagana n’est pas à son premier coup de frasque, le très contesté coordonnateur du Pds donne l’air d’offensé et de défier l’autorité. Le plus récent est l’affaire des jets de pierres sur le cortège présidentiel alors que toute l’opinion déplorait ce geste, Omar Sarr déclare soutenir et encourager les lanceurs de pierres sur le convoi présidentiel.

 
Plusieurs raisons pour que le Président de la République et ses ministres mettent la pédale douce pour ne pas tomber dans le piège de l’espiègle Oumar Sarr. En effet, le pouvoir veut s’assurer d’abord que le document exhibé et déchiré devant les caméras était bien une copie conforme de l’arrêté du Préfet de Dakar. « L’Etat ne veut pas prendre le risque d’ester en justice pour ces simulacres d’outrage à un haut fonctionnaire de l’Etat et ne pas avoir les preuves matérielles de l’acte supposé avoir été commis », déclare une source à "l'Observateur".


Ainsi explique toujours la source, c’est pourquoi, parallèlement à l’enquête est en cours, une mission a été donnée aux patrons des Renseignements généraux de percer le mystère et savoir quel document Oumar Sarr a-t-il réellement déchiré ? Pour rappel, le responsable libéral avait déchiré l'arrêté préfectoral devant les caméras de télévisions. 

Khadim FALL

Mercredi 2 Septembre 2015 - 08:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter