Affaire Penelope Fillon: François Fillon dénonce "une opération de calomnie d'une extrême ampleur"

​François Fillon s'est dit mardi soir victime d'une opération "de calomnie très professionnelle", après les nouvelles révélations du Canard Enchaîné concernant les emplois de sa femme Penelope et de deux de ses enfants.



Visé par une enquête relative à des emplois présumés fictifs de son épouse qu'il a rémunérée comme attaché parlementaire, François Fillon a souhaité mettre au clair sa situation mardi soir, avant de prendre la parole devant l'Electronic Business Group, un club d'entrepreneurs du numérique. Le candidat à la présidentielle a dénoncé "une opération d'une extrême ampleur de calomnie très professionnelle" à son encontre.
 
"A ma connaissance, dans l'histoire de la Ve République, cette situation ne s'est jamais produite. Jamais, à moins de trois mois d'une élection présidentielle, une opération d'une telle ampleur et aussi professionnelle n'a été montée pour essayer d'éliminer un candidat autrement que par la voix démocratique", a-t-il lancé.
François Fillon, qui a été auditionné avec sa femme lundi par la justice, s'est dit "confiant" et "serein" quant à l'issue de l'enquête.
 
"Je me suis exprimé devant les juges et les policiers hier. J'était très soucieux d'être entendu très vite. Ils l'ont fait, je m'en félicite, j'attends la fin de cette enquête", a-t-il expliqué.
L'ancien Premier ministre a également assuré qu'il ne s'exprimerait plus sur le sujet, alors que le Canard Enchaîné révèle que les sommes touchées par Penelope Fillon s'élèveraient non pas à 500.000 euros, mais à 900.000 euros. Le candidat de la droite à la présidentielle aurait également rémunéré à hauteur de 84.000 euros deux de ses enfants quand il était sénateur de la Sarthe, entre 2005 et 2007.


Mardi 31 Janvier 2017 - 19:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter