Affaire Petrotim: entendu à l’ofnac, Birahim Seck accable encore Aliou Sall

L’affaire Petrotim continue de défrayer la chronique entre le maire de la ville de Guédiawaye, une partie de l’opposition et la société civile notamment Birahim Seck qui avait fait ébruter cette affaire. Et, hier l’un des principaux agitateurs de cette affaire en l’occurrence le membre du Forum civil a été entendu par l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac) de Nafi Ngom Keïta.



Affaire Petrotim: entendu à l’ofnac, Birahim Seck accable encore Aliou Sall
Face à l’Ofnac, Birahm Seck a réitéré ses accusations et même donné des pistes à l’institution de lutte contre la corruption. Et en effet selon le journal l’As « l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac) a commencé à instruire le dossier. Nafi Ngom Keïta a entamé les enquêtes pour savoir les liens entre Aliou Sall et Petrotim pour lesquels on soupçonne une collusion d’intérêts. Ainsi plusieurs acteurs ont été entendus et, hier, c’était autour de Birahime Seck du Forum civil de passer trois tours d’horloge entre les mains des membres de l’Ofnac. D’après toujours l’As, les deux enquêteurs ont interrogé M. Seck sur plusieurs points, notamment sur les conditions d’octroi du contrat à Petrotim par l’Etat du Sénégal.

Birahim Seck a été également interpellé sur le transfert des 60% de Timis Corporation à Kosmos Energy et le coût du transfert, surtout les liaisons suspectes entre le frère du Président et Timis corporation. Les enquêteurs l’ont en outre interrogé sur les relations entre les promoteurs de Timis Corporation et le promoteur de la Banque de Dakar (Bdk) au sein de laquelle l’édile de Guédiawaye est administrateur indépendant. Sans oublier les rapports entre Aliou Sall et la société de Frank Timis.

On se souvient que la présidente de l’Ofnac avait annoncé lors de la publication du premier rapport de l’Ofnac, qu’il se pourrait que la structure qu’elle pilote puisse connaitre de cette affaire. Chose faite car depuis quelques temps des personnalités impliquées dans cette affaire passent devant les enquêteurs de l’Ofnac.

Khadim FALL

Mercredi 13 Juillet 2016 - 10:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter