Affaire Thione Seck: les avocats du chanteur vont saisir la commission de l’UEMOA

Dénonçant la violation du respect du règlement relatif à la présence de l’avocat dès les premières heures de l’arrestation, Me Ousmane Seye et Cie entendent saisir la commission de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) dans les prochains jours. Deux requêtes ont été par ailleurs introduites auprès du Juge d’instruction.



Après le rejet de leurs requêtes, les avocats de Thione Seck saisissent l’UEMOA. Coordonnateur du pool de défense du chanteur, Me Ousmane Seye ne tourne pas autour du pot. «L’article 5 du règlement dispose que désormais dans les pays membres de l’UEMOA dont le Sénégal, toute personne interpellée à la police ou la gendarmerie, a droit à l’assistance d’un avocat dès son interpellation. C’est le règlement qui indique la date d’entrée en vigueur de cet article c’est-à-dire le 1er janvier 2015, depuis cette date le Sénégal n’a pas appliqué cette disposition. Alors quand M. Thione Seck a été interpellé au mois de mai c’est-à-dire cinq (5) mois après normalement l’entrée en vigueur de ce règlement », détaille-t-il.
 
La robe noire précise que «le commandant de la Brigade ne lui avait pas permis de voir son client» lors de cette interpellation et qu’il lui a été signifié qu’il ne pourrait le faire qu’après 48 heures. Sur la Rfm, le pool d’avocats de Thione Seck jugent scandaleuse et incompréhensible la décision rendue récemment par la Chambre d’accusation mais nullement découragés, ils ont introduit deux (2) nouvelles requêtes, l’une pour l’ouverture des scellés devant leur client et ses conseils pour évaluer «ce qu’il y a dans ce fameux sac » et l’autre pour la disqualification des faits «parce qu’il y a un flou». 


Jeudi 19 Novembre 2015 - 14:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter