Affaire Thione Seck : les termes de la plainte de la BCEAO



Affaire Thione Seck : les termes de la plainte de la BCEAO
Les choses s’aggravent encore pour le lead vocal du groupe «Raam Daan». Comme annoncé par Pressafrik.com, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) s’est constituée partie civile contre Thione Seck  et ses présumés complices. Le 18 juin dernier, les autorités de la banque ont saisi le Cabinet « Mame Adama Gueye et Associés », leur conseil habituel, d’une correspondance afin de l’instruire pour qu’il dépose auprès du juge Samba Sall, patron du 2ème Cabinet d’instruction, une lettre de constitution de partie civile dans le cadre de la procédure initiée contre Thione Seck et Alaye Djitèye pour les délits d’association de malfaiteurs, falsification, altération de signes monétaires ayant cours légal au Sénégal et à l’étranger, blanchiment d’argent, tentative d’escroquerie.

 
Les avocats, sert « l’Observateur », ont donné une suite à cette demande le même jour en déposant cette lettre au niveau du greffe du 2ème Cabinet. Ainsi, la BCEAO sera désormais associée à tous les actes de procédure dans le cadre de l’Instruction de l’affaire dite Thione Seck. La banque a estimé selon une source proche de cette constitution de partie civile que cette masse monétaire importante et frauduleuse (plus de 40 milliards en faux euros et dollars) risque de perturber les économies des pays Ouest-africain… ».  


Mardi 23 Juin 2015 - 12:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter