Affaire contrebande de 300 tonnes de sucre: ces éléments qui enfoncent Moustapha Tall et Cie

Moustapha Tall pas au bout de ses peines. Il a passé le week-end au commissariat central. Ce, après le retour de parquet décidé par le procureur de la république. Le célèbre commerçant et importateur de riz était en compagnie de Birame Wade et Abdourahmane Ndiaye. Ils sont poursuivis pour importation en contrebande de près de 300 tonnes de sucre granulé autour de 600 millions de F CFA.



Affaire contrebande de 300 tonnes de sucre: ces éléments qui enfoncent Moustapha Tall et Cie
Dans la relation des faits qui ont conduit à l’arrestation du célèbre commerçant, Moustapha Tall, la Douane explique avoir été informée par des collaborateurs, d’une irrégularité probable dans la commercialisation d’une quantité importante de sucre dans le marché sénégalais. Une enquête ouverte conduit les douaniers aux entrepôts de la société Mlk. La déclaration de mise en entrepôt obtenu sur place est apurée par une déclaration (vers la Guinée Bissau). Cette déclaration de réexportation a été levée par le Président Directeur Général (PDG), de la société de Consignation de Transit Manutention et Transport (SCTMC), Pape Matar Diéye Ndiaye. Par la suite, la Société Nationale d’Assurance et de Crédit (SONAC) de Gora Mangane cautionne cette déclaration de réexportation. Mais les mis en cause ont omis de passer à la cellule de centralisation des acquis à caution (CCA) pour une prise en charge. Poussant toujours les investigations, la douane se rend compte qu’aucun ordre de mission n’a été retrouvé pour une demande d’escorte concernant du sucre à destination de la Guinée-Bissau via Salikégné.

Entendu sur le procès verbal, Madieng Pouye atteste que c’est la SCTMC qui a édité la déclaration qu’il a lui-même signée, avant de transmettre le dossier selon le journal "l'observateur" à Abdourahmane Ndiaye. Celui-ci avoue qu’il l’a transmis à son tour a un nommé Oumar Diagne sur demande de Moustapha Tall. Quant a Moustapha Tall, il explique aux enquêteurs de la douane qu’il n’a jamais donnée d’ordre à son chef de transit au sujet d’une telle opération. En plus, M. Tall raconte qu’il n’a jamais ordonné au magasinier de livrer le sucre en l’absence de l’agent escorteur. Mais le magasinier, Birame Wade, soutient avoir agi sous les ordres de son chef, Moustapha Tall et avoir livré le sucre à un client qu’il ne connait pas.

La douane arrive alors à la conclusion que les formalités d’escortes ont été contournées et que le sucre qui était à l’entrepôt de Mlk a été sorti de façon irrégulière. La douane indexe Moustapha Tall comme l’auteur de l’opération suspecte. Affaire à suivre. 

Khadidiatou Penda Guindo (stagiaire)

Lundi 17 Mars 2014 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter