Affaire d'amnestie de Sindiély Wade par Macky Sall: la première-vice présidente au parlement désapprouve la mesure



Awa Guèye Cissé, première vice-présidente à l'Assemblée Nationale, a marqué hier son désaccord contre la décision prêtée au chef de l'Etat, Macky Sall, d'amnistier la fille de l'ancien président de la République, Abdoulaye Wade, Sindiély Wade. Elle a fait la déclaration hier en marge d'une rencontre avec des militants authentiques de l'Alliance Pour la République dans la commune d'arrondissement de Yeumbeul.

En effet, Mme Awa Guèye Cissé fonde son propos dans le souci de transparence.
"A mon avis, Il ne faut amnistier personne. Le président, Macky Sall, n'a pas amnistié totalement Sindiély Wade. Car, il faut qu'il ait une transparence dans la gestion de tous les comptes. Dès l'instant qu'on a commencé à auditer son frère (Karim Wade), il faut finir l'enquête d'abord avant d'engager un autre combat. D'autant plus qu'on ne peut pas combattre sur plusieurs fronts à la fois", a déclaré hier la responsable politique de l'alliance pour la République de Kaolack.

Et de poursuivre, "on doit laisser la justice terminer son travail sur les dossiers de Mme Aïda Diongue et Karim Wade, entre autres, avant d’engager une autre enquête . Compte tenu de la transparence, il ne faut amnistier personne. Mais plutôt faire la lumière sur les toutes gestions des deniers publics" indique la première vice-présidente à l'Assemblée Nationale.

Vieux Père NDIAYE

Jeudi 6 Février 2014 - 00:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter