Affaire d’enrichissement illicite & Biens mal acquis : Le Pds et And-Jëf/Pads portent la même « arme de guerre »

Le parti démocratique sénégalais (Pds) et celui d’And-Jëf/Pads de Mamadou Diop « Decroix » ont tenu le dimanche dernier une rencontre bilatérale au quartier général d’And-Jëf/Pads. Selon le communiqué de ce dernier (And-Jëf/Pads) dont une copie a été remise à Pressafrik, le motif de ce conclave des deux partis était de faire une analyse collégiale de la situation nationale.



Affaire d’enrichissement illicite & Biens mal acquis : Le Pds et And-Jëf/Pads portent la même « arme de guerre »
« Ils ont convenu de mettre leurs moyens politiques et humains en commun et de ne ménager aucun effort pour l’élargissement du combat aux autres forces démocratiques du pays pour faire face à l’incurie du gouvernement actuel qui manque cruellement de perspective », informe le texte.

D’entrer de jeu, la délégation du Pds pilotée par Oumar Sarr, coordonnateur du Pds a exposé sur la cherté des conditions de vie des sénégalais. « Les sénégalais vivent de plus en plus difficilement et le gouvernement, incapable de tenir les promesses électorales du candidat Macky SALL, n’offre aucune perspective d’amélioration de la situation économique », lit-on dans le communiqué d’And-Jëf/Pads.

« Pour détourner l’attention des sénégalais, le gouvernement s’évertue méthodiquement à procéder par un harcèlement sans précédent et un lynchage médiatique de responsables du PDS », précise le texte.

Dans leur logique d’analyse de la situation sociopolitique du pays, surtout en ce qui concerne l’Affaire de l’enrichissement illicite ou de biens mal acquis, « les deux partis rappellent que s’il y a des biens mal acquis ou détournements de deniers publics les présumés responsables devraient, tous sans exception, en répondre devant la justice avec l’aide de nos partenaires pour récupérer les fonds mal acquis qui seraient transférés dans des circuits de blanchiment ».

Conscients de la posture de l’opposition dans un pays démocratique, les deux structures politiques ont rappelé « l’urgence de s’organiser pour renforcer l’opposition démocratique et en faire le promoteur de la défense du pouvoir d’achat des sénégalais et de défense de la démocratie ».

Ils (Pds et And-Jëf/Pads) se disent qu’il est temps de « veilleur au strict respect de la neutralité des audits et de leur généralisation à tous ceux qui, sans aucune exception, ont exercé des responsabilités publiques depuis l’élection du président Abdoulaye Wade en 2000 ».

C’est Oumar Sarr, coordonnateur du Pds qui a porté le flambeau du parti démocratique sénégalais pour se rendre au QG d’And-Jëf/Pads de Mamadou Diop « Decroix », Secrétaire Général d’Aj/Pads. 



Lundi 3 Décembre 2012 - 12:22


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter