Affaire de véhicules confisqués & Menace de perturbation de la Législative : Tanor met en garde Me Wade

Ousmane Tanor Dieng, tête de liste de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) dans le département de Mbour, a mis en garde, dimanche, l'ancien président Abdoulaye Wade qui menace de perturber le déroulement des élections législatives, si des véhicules qu'il dit lui appartenir ne lui sont restitués.



Affaire de véhicules confisqués & Menace de perturbation de la Législative : Tanor met en garde Me Wade
''Le président Macky Sall lui a, lui-même, répondu clairement, en lui disant qu'il (Wade) sait comment fonctionne un Etat, avec sa puissance et ses moyens'', a dit M. Dieng, au cours du meeting de lancement de sa campagne.

"Je pense qu'il (Abdoulaye Wade) ne va pas s'aventurer à tenter de perturber les élections législatives et il le sait. Abdoulaye Wade est un bluffeur, qui fait du bruit, mais il sait très bien jusqu'où il ne faut pas aller trop loin", a lancé M. Dieng,

Par rapport à Me Ousmane Ngom qui menace, avec ses camarades, de récupérer les véhicules "de gré ou de force", Ousmane Tanor Dieng a dit que l'ancien ministre de l'Intérieur de Wade est retourné bredouille dans sa tentative, selon l’Agence de presse sénégalaise (APS).

"Il n'est pas resté longtemps, puisque dès que les gendarmes sont sortis, on ne les a plus revus. Et ils promettent de revenir lundi, mais ça va être plus difficile s'ils viennent", a prévenu M. Dieng.

Interpellé sur la requête de Malick Noël Seck, leader de convergence socialiste, l'invitant à quitter la tête du PS, Tanor Dieng a d'abord indiqué qu'il n'était pas venu dans la capitale de la Petite Côte pour cette question.

"Je suis venu ici pour battre campagne. Ces questions-là, nous nous en occuperons lorsque


Lundi 11 Juin 2012 - 12:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter