Affaire des 4 enfants disparus à Guédiawaye: la thèse de l'enlèvement écartée



La police nationale dans la fameuse affaire des quatre enfants de Guédiawaye (banlieue de Dakar), se veut claire. « Cette information avait fini d’installer une véritable psychose au sein de la population qui a cru être en face d’un phénomène d’une grande ampleur », campe le Bureau des relations publiques de la police qui précise que l’enquête a été menée par la Brigade du commissariat central de Guédiawaye a révélé que « les quatre écoliers coraniques se sont retrouvés entre les mains de Monsieur Mor Talla Niang, administrateur de société à la retraite, demeurant au quartier La Rochette, à Diamaguène Diaksao, lequel a aussitôt informé la Brigade de Gendarmerie de Thiaroye Gare, des responsables du marché du quartier ».

 
Selon la police, c’est par devoir que ce dernier a mandaté son fils, le 12 juillet 2015 pour aller porter l’information à la rédaction de la radio Rail bi Fm, en prenant le soin d’y laisser les coordonnées et adresse du vieux de 66 ans. Les limiers notent que «c’est par ce moyen que les enfants ont été retrouvés. Les quatre (4) enfants accompagnés de leurs parents respectifs, ont été entendus le 14 juillet ». Et poursuit la police : «à aucun moment et par aucun indice, il n’y a eu maltraitance comme semble le faire croire les nombreux commentaires sur cette affaire ».


Les pandores annoncent toutefois « des investigations pour déterminer avec exactitude les circonstances de ce qu’on pourrait qualifier pour le moment d’égarement ». 


Jeudi 16 Juillet 2015 - 09:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter