Affaire des 4 millions: Mamadou Diop Decroix se fâche et...

«Il faut f... la paix à la gauche». Tels sont les mots que le secrétaire général du Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme (And Jëf (AJ)/PADS) à utiliser pour défendre la gauche sénégalaise. Mamadou Diop Decroix refuse qu’on parle du mal de la gauche qui, selon lui, «s’est sacrifiée pour le Sénégal».



Le débat entre le secrétaire général d'AJ/PADS et les journalistes de la Rfm a été chaud ce matin. Interrogé sur la question des quatre (4) millions versés à l’ancien secrétaire général de la Ligue Démocratique (LD) par le président Macky Sall, qui pollue l’actualité politique, l'invité de Rfm matin de répondre : «On doit se pencher sur les sept (7) milliards de Taïwan, sur le patrimoine faramineux du président Macky Sall, sur la gestion des fonds politiques… ».

Très en verve, il a jouté qu': « il faut f... la paix à la gauche (…)». Car, a-t-il déclaré, « la gauche à tout fait pour ce pays. Ils sont des gens qui se sont battus pour ce pays ».

 A l’en croire, Mamadou Ndoye a tout fait pour ce pays, il a été toujours au front pour la démocratie, c’est lui qui a lutté pour qu’on ait plus des télévisons au Sénégal. Sur ce, « (il) trouve injuste qu’on jette son nom en pâture pour une histoire de quatre (4) millions».
 
 «Les sénégalais doivent s’habituer à mettre la main à la poche pour élire un président mais pas se focaliser sur la fortune d’un homme politique pour aspirer au changement», a-t-il souligné en donné l’exemple des Etats-Unis. « Regardez l’exemple de  Barack Obama, ce sont les Américains qui ont payé sa caution », a-t-il soutenu.

Sur sa lancée, l’ancien camarade de Landing Savané a préconisé des reformes pour une meilleure gestion des fonds politiques.

Aminata Diouf

Vendredi 29 Septembre 2017 - 14:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter