PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Affaire des 47,675 milliards: Le PS pilonne Aida Diongue et décortique les pratiques "mafieuses"

Le débat sur les supposés 47,675 milliards d'Aïda Diongue continue d’enfler. Le Parti socialiste qui s’était emmuré dans un silence sort de sa torpeur pour tirer à boulets rouge sur l’ancien sénatrice et responsable libérale ainsi que ces supposés complices du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Il parle de «mafia» au cœur des marchés publics et assimile l’ancien ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de l’assainissement à un siège social des délinquants du régime sortant.



Le Parti socialiste n’y est pas allé du dos de la cuillère pour parler de l’affaire Aida Diongue. En effet, dans son communiqué parvenu à la rédaction de PressAfrik, il s’est longuement prononcé sur cette affaire. «Les Sénégalais ont appris avec indignation, lors de la conférence de presse donnée par Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal régional hors classe de Dakar, le vendredi 17 janvier 2014, que des avoirs estimés provisoirement à plus de 47 milliards de FCFA, sommes astronomiques, auraient été saisis dans des coffres et comptes bancaires appartenant à l’ancienne sénatrice Aida NDIONGUE ou à ses multiples sociétés. Il se trouve aussi que c’est la même personne qui faisait l’objet de poursuites devant deux cabinets d’instruction de Dakar, pour des faits distincts, d’après le Procureur de la République, qui, tels qu’ils sont connus de l’opinion, en l’état actuel des choses, seraient constitutifs, non seulement d’escroqueries portant sur des deniers publics mais aussi, et entre autres qualifications pénales possibles, de véritable association de malfaiteurs ».
 
Et d’ajouter : «Tout mis ensemble, il semble que cette entreprise de haute délinquance d’Etat avait donc une égérie, toujours unique soumissionnaire à tous les appels d’offres, par sociétés écrans interposées ; elle est désormais sous les verrous. Les délinquants avaient un siège social, l’ancien ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de l’assainissement, qui lui réservait l’exclusivité de ses marchés qui se sont fortement suspectés d’être fictifs ; la plupart des hauts cadres sont maintenant à l’ombre pour les besoins de l’enquête. Mais, le sentiment général dans l’opinion, qui n’est pas dupe, est que seuls les présumés complices sont atteints pour le moment, et qu’il reste à se saisir  des cerveaux, des chefs d’orchestre de cette mafia qui ne pouvait de toute évidence prospérer qu’à l’ombre protectrice des autorités d’alors. Et d’ailleurs, il est permis de se douter qu’avec cette immense fortune, ce soit le butin du PDS, ou celui de ses chefs, frauduleusement soustrait au pays, qui vient d’être capturé».


Jeudi 30 Janvier 2014 - 11:03




1.Posté par malijet le 30/01/2014 16:17
Cette femme est une criminelle du pire genre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter