Affaire des emails : Obama abandonne la neutralité



Affaire des emails : Obama abandonne la neutralité
La décision du directeur du FBI a brisé l'élan démocrate qui se retrouve sur la défensive. Barack Obama est donc quasiment investi à temps plein dans cette campagne, multipliant meetings et entretiens avec la presse. Et le président a abandonné la neutralité observée jusque-là à l'égard du FBI : « Je pense vraiment que nous avons une règle : lors d'une investigation, nous ne travaillons pas sur des insinuations, sur des informations incomplètes, nous ne nous fions pas à des fuites. Nous opérons avec des décisions concrètes que nous assumons.  »

Quelque 24 millions de personnes ont déjà déposé leur bulletin dans l'urne grâce au vote anticipé. Donald Trump leur demande, dans les Etats qui le permettent, d'aller changer leur vote en sa faveur. Quant aux démocrates, ils ont une peur panique de l'électeur indécis que l'affaire des emails aura dégoûté de voter Clinton. La campagne a trois cibles identifiées : les communautés afro et latinos américaines qui devraient, en toute logique voter contre Trump, et les femmes qui peuvent cette année faire basculer l'élection.

« Il y a une raison pour laquelle nous n'avons jamais élu de présidente...et parfois il faut surmonter les obstacles. Il faut se poser des questions ! Je veux que chaque homme ici fasse son introspection et se dise : " Peut-être que je ne suis simplement pas habitué". Quand un homme est ambitieux et travaille pour atteindre son but, c'est normal. Mais quand c'est une femme on se dit : "Mais qu'est ce qui lui prend !" Je veux que vous y réfléchissiez car elle est tellement plus qualifiée que l'autre. »

rfi.fr

Ousmane Demba Kane

Jeudi 3 Novembre 2016 - 07:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter