Affaire des messages à Abdoulaye Diallo: pas de liberté provisoire pour Cheikh Alassane Sène et Cie

Mahawa Sémou Diouf, le Doyen des juges d’instruction a rejeté les demandes de liberté provisoire qui ont été introduites par les avocats du Chef religieux, Cheikh Moussa Sène, ainsi que Johny Ba, un militant du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Ce, à la suite de leurs auditions.



Le dossier doit être bouclé dans les prochains jours, puisqu’il ne reste au magistrat instructeur que d’entendre les témoins avant de solliciter les réquisitions du parquet et prendre ensuite une ordonnance de clôture. Johny Ba qui a cité le nom de Cheikh Alassane Sène à suite à son interpellation par la Division des investigations criminelles (Dic). Ce dernier a envoyé des Sms au ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, entre autres autorités, pour dénoncer la participation du président Sall à la marche initiée en France à la suite de l’attentat dans les locaux de "Charlie Hebdo".



Face au enquêteurs, il a affirmé que c’est Sheikh Alassane Sène qui lui dicté les Sms après lui avoir offert le téléphone, informe «Libération».


Samedi 16 Mai 2015 - 12:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter