Affaire des produits phytosanitaires du Plan Jaxaay: Abdou Aziz Diop et compagnie risquent le mandat de dépôt aujourd'hui



Affaire des produits phytosanitaires du Plan Jaxaay: Abdou Aziz Diop et compagnie risquent le mandat de dépôt aujourd'hui
Ce mardi est une journée décisive pour l’affaire des produits phytosanitaires du Plan Jaxaay. Abdou Aziz Diop, Serigne Ly, Ibrahima Diallo, Ndiègne Fall, Alioune Badara Badiane (Namora), Galaye Kanghe Ndiaye risque le mandat de dépôt. Ils se présentent aujourd’hui devant le doyen des juges d’instruction Mahawa Sémou Diouf. Six infractions sont retenues contre ces personnes mises en cause : «Escroquerie portant sur les deniers publics, faux  et usage de faux en écritures privées et complicités d’escroquerie, détournement de deniers publics, faux en écritures privées, complicité de faux en écritures privées et tentative d’escroquerie».
 
Des sources proches du dossier saisies par l’As ont fait savoir que sur les vingt-cinq personnes (en dehors de X) citées dans l’affaire, les treize (13) sont accusés d’escroquerie portant sur les deniers publics et Abdou Aziz Diop constitue le gros morceau. En effet, l’ancien directeur de cabinet du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme, Omar Sarr par ailleurs ex-coordonnateur du Plan Jaxaay est soupçonné d’avoir escroqué 2.586.737215 Fcfa.
 
Son compère Ibrahima Diallo, ancien coordonnateur du Plan Jaxaay est lui aussi dans le même pétrin. Cet ancien directeur général de la SONES est également épinglé pour escroquerie portant sur les deniers publics d’un montant de 1.059.639.774 Fcfa. Serigne Ly est lui aussi embarqué dans la même barque que Abdou Aziz Diop et Ibrahima Diallo. Le Parquet lui accuse d’avoir extorqué à l’Etat la somme de 1.799.738.843. 

Outre ces trois anciens coordonnateurs du plan Jaxaay, le parquet s’est attaqué à des entrepreneurs ayant gagné des marchés dans le projet de construction de logements sociaux et lutte contre les inondations et les bidonvilles. Sur la liste des entrepreneurs figurent en bonne place Alioune Thiam pour 45 millions FCFA, Alioune Badara Badiane pour 97 millions, Djibril Thiaw 220 millions, le marabout entrepreneur Cheikh Abdou Ahad Mbacké de Baol Construction (70.257.358), Boye Kadiakhe à hauteur de 59.910.181, Galaye Khandhé Ndiaye (66.307.642 Fcfa).
 
Même l’ancien lutteur, Mohamed Aly (El Hadji Pène à l’état civil) est trempé dans cette affaire. Il est poursuivi pour 33.238.364 francs CFA. Mamadou Makhtar Diop est poursuivi pour 79.136.364, Serigne Moustapha Mbengue pour 58.074.708 et enfin l’homme d’affaire Ndiagne Fall  pour 1.173.097.441.
 
Toujours selon nos confrères de l’As, le procureur a retenu contre Mboré Ndiaye et El Hadji Mansour Ndoye le délit de faux et usage de faux en écritures privées et complicité d’escroquerie.
 
Toutefois, il faut relever que Aida Ndiongue a été déjà inculpée et placée sous contrôle judiciaire depuis mardi dernier par le juge Mahawa Semou Diouf. Pour le cas du marabout entrepreneur, Cheikh Abdou Ahad Mbacké, il pourrait ne pas être inquiété parce qu’il ne lui reste que quelques maisons à finir mais il avait aussi cautionné 97.500.000, un montant largement supérieur à ce que le procureur lui réclame.

Jean Louis DJIBA

Mardi 9 Juillet 2013 - 12:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter