Affaire doublons sur la liste électorale : La commission électorale demande à l'ex-PM ivoirien Banny des "preuves formelles"

La Commission électorale indépendante (CEI), chargée d’organiser la présidentielle ivoirienne qui doit se tenir dans six jours, a demandé lundi au candidat Charles Konan Banny de lui fournir des "preuves formelles et irréfutables" des affirmations de doublons sur la liste électorale, qu'il a faites lors d'une émission sur la RTI (télévision publique) dimanche.



La CEI annonce qu'elle a "sollicité de l’intéressé (de Banny), dès ce jour lundi 19 octobre 2015, les preuves formelles et irréfutables de ces affirmations", dans une note.

 

Dimanche, invité de l’émission "Face aux électeurs" sur la RTI, l’ancien Premier ministre Banny a déclaré que le fichier électoral 2015 qu’il a reçu de la CEI était "infecté de doublons (doubles inscriptions)", cette situation pouvant permettre à des électeurs de "voter deux fois".

 

M. Banny a dit espérer que la CEI n’a "pas fait exprès de laisser (passer) cela", l’invitant à "regarder" cette situation car, "il faut que les résultats (de la présidentielle) reflètent l’expression" des suffrages exprimés.

 

Dans le communiqué signé de Youssouf Bakayoko, son président, la CEI estime que ces affirmations mettent "gravement en cause la crédibilité de la liste électorale (disponible depuis le 30 septembre et comptant 6.300.142 inscrits dont 3.175.509 hommes et 3.124.633 femmes)" et la sienne.

 

La commission a par conséquent "donné l’assurance" à tous les candidats, partis politiques, et aux Ivoiriens de faire "toute la lumière sur cette affaire" et de "rendre publiques dans les meilleures délais les conclusions qui en découleront".

 

Au scrutin présidentiel du 25 octobre, huit candidats briguent la magistrature suprême.

 

L’ex-Premier ministre Charles Konan Banny sera face à sept autres candidats dont le président sortant Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession, ou encore Pascal Affi N’Guessan, également ex-Premier ministre et leader du Front populaire ivoirien (FPI, opposition).



Alerte Info


Mardi 20 Octobre 2015 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter