Affaire du policier ripou : Sokhna Nd. et Aida Nd. clairement identifiées par l’agent A. Diallo

C'est la vidéo qui fait le "buzz" au Sénégal en terme de vue certainement, ces derniers jours, des jeunes dames en train de corrompre un agent de la police nationale et de filmer la scène. Une vidéo qu'elles ont posté sur les réseaux suscitant toute une polémique sur le comportement du policier. Et depuis lors la Division des investigations criminelles a ouvert une enquête afin de mettre la main sur ces dames corruptrices et les internautes qui ont posté la vidéo. Une enquête qui commence à donner des pistes car le policier corrompu a réussi à identifier deux d'entre elles à savoir Sohkha ND et Aida Nd.



L’enquête dans l’affaire du policier filmé en train de se faire corrompre par des jeunes dames suit son cours. Et comme annonçait hier, les internautes qui avaient partagé la vidéo doivent avoir du souci à se faire et le premier qui a été cuisiné par les enquêteurs de la Division des investigations criminelles est le bloggeur et administrateur du site Pagesenegal.info Seydina Aliou Mbodj. L’homme a été auditionné par des éléments de la Division des investigations criminelles (DIC) pendant plus de 10 tours d’horloge.

Selon le  journal Enquête, les policiers ont convoqué le bloggeur car il fait partie des premiers internautes à publier la vidéo sur sa page Facebook. Il s’y ajoute qu’elle a été consultée par plus de 150 000 personnes. Interrogé à ce propos, M. Mbodj a révélé aux enquêteurs qu’il a retrouvé la vidéo sur son fil d’actualité.

Cuisiné par les éléments de la Division des investigations criminelles (DIC), le blogueur a fini par craquer en donnant le nom de la personne qui a été la première à poster la vidéo incriminée. Il s’agit d’un certain Ch. Gu.

Et, c’est à partir du profil de ce dernier, que  les enquêteurs de la Dic ont pu retracer l’identité des deux jeunes dames corruptrices aidés en cela par le blogueur qui a donné leur nom. Et, en regardant d’ailleurs la vidéo on entend clairement les deux noms Sokhna et Aida.
 
Munis de tous ces éléments les enquêteurs de la Division des investigations criminelles ont accédé aux profils Facebook de ces dernières  qui correspondent parfaitement aux profils décrits par le policier ripou A. Diallo.
 
Toujours selon le journal, la Dic est à la trousse de ces corruptrices pour mettre la main sur elles. En attendant le policier ripou lui est retourné à  sa cellule du Camp  Abdou Diassé ou il est mis aux arrêts.
 
 
 
 
 
 
 

Khadim FALL

Jeudi 28 Juillet 2016 - 09:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter