Affaire sextape : les avocats de Benzema sur la sellette



Nouveaux rebondissement dans l’affaire de la sextape, du côté des avocats de Karim Benzema cette fois-ci. La juge d’instruction chargée de l’affaire a récemment informé le parquet de Versailles d’une possible « violation du secret professionnel et recel » de la part des défenseurs du footballeur, révèle Le Parisien. La raison : Me Sylvain Cormier et Me Eric Dupond-Moretti aurait effectué une « demande d’actes co-signée » alors même que le second « n’était pas encore officiellement désigné comme avocat » par Benzema.

La divulgation d’éléments de l’instruction constitue ainsi une violation du secret professionnel, passible d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. Une révélation qui n’arrange pas le cas de l’attaquant du Real Madrid, mis en examen le 5 novembre dernier pour « complicité de tentative de chantage » sur Mathieu Valbuena et « participation à une association de malfaiteurs », passibles de cinq ans de prison. Me Dupond-Moretti n’a semble-t-il pas apprécié, comme le laisse entendre une lettre qu’il a lui-même rédigé à la magistrate selon Le Parisien : « Les oreilles m’en sont tombées. C’est ridicule, juridiquement infondé (si vous me téléphonez, je vous expliquerais pourquoi) et cela définit parfaitement la façon dont vous considérez les avocats ».

Avec footmercato.net

Ousmane Demba Kane

Mercredi 4 Mai 2016 - 15:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter