Affaire trafic de drogue impliquant Ibrahima Dieng de l'OCRTIS: Le magot blanchi dans des taxis

L’argent provenant du trafic de stupéfiant impliquant Ibrahima Dieng, un agent de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS) a été blanchi dans l’achat de taxis enregistrés sous le nom de sa mère Lemou Touré Gaye. Un quatrième complice est aussi tombé dans les mailles des gendarmes de la Section de Recherches (SR).



Affaire trafic de drogue impliquant Ibrahima Dieng de l'OCRTIS: Le magot blanchi dans des taxis
Du nouveau dans l'affaire  Ibrahima Dieng du nom de l'agent de l'OCRTIS dans les liens de la détention à la prison du Cap Manuel ayant trait à des boulettes de cocaïne. En effet, de nouvelles têtes sont tombées et de nouvelles  révélations ont levé davantage le voile sur cette sombre histoire digne d’un film hollywoodien.  Au-delà du grief de trafic de stupéfiants retenu contre les prévenus, celui de blanchiment  est venu s’y ajouter. Selon le journal, «Libération», les enquêteurs de la SR auraient découvert que le magot issu du trafic, était recyclé dans l’achat de taxis, formellement identifiés.


Les véhicules étaient enregistrés sous le nom de Lemou Touré Gaye, mère Ibrahima Dieng, agent de l’OCRTIS et présumé « cerveau de la bande ». En plus d’Ibrahima Dieng, de sa mère Lemou Touré Gaye et Awa Thiam, un dénommé « Prince » tous deux arrêtés. Ce dernier qui s’est rendu au tribunal pour apporter son soutien à ses complices, a été appréhendé par les éléments de la Brigade de recherche qui le  filait depuis quelques temps. D’ailleurs, dès l’éclatement de l’affaire, il avait atteint son téléphone pour ne pas être repéré. Mais c’était sans compter sur la détermination des hommes du commandant Cheikh Sarr de la SR. 
 
 


Mardi 27 Mai 2014 - 11:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter