Affaires des appartements de Karim Wade et Bibo Bourgi : les conseils de l’Etat écartés

C’est la date du 27 juin qui a été retenue par le Tribunal de grande instance de Paris pour les plaidoiries relatives aux dossiers de Karim Wade et d’Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo. Cette affaire fait suite aux démarches entreprises par l’Etat du Sénégal pour s’approprier les biens attribués aux deux hommes, condamnés par la Cour de répression de l’enrichissement illicite. Mais les autorités judiciaires françaises ont fait savoir aux conseils de l’Etat qu’ils ne vont pas pouvoir plaider.



Affaires des appartements de Karim Wade et Bibo Bourgi : les conseils de l’Etat écartés
Les cinq avocats que l’Etat du Sénégal avait dépêché à Paris pour les besoins de l’affaire concernant les immeubles attribués à Karim Wade et Ibrahima Abou Khalil Bourgi dit Bibo, ne vont finalement pas plaider. Et pour cause, le Parquet de Paris leur a fait savoir que dans le cadre de l’entraide judiciaire sollicitée par l’Etat du Sénégal, c’est le Parquet de Paris qui sera chargé de représenter le Sénégal.

Cette affaire a débuté avec la conférence de presse tenue par les avocats de l’Etat le 8 mars dernier à Paris, pour informer du rapatriement de 17,6  milliards de FCfa  ainsi que la saisie de deux appartements appartenant au fils de l’ancien président de la République du Sénégal et à son ami, Bibo Bourgi.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 14 Avril 2016 - 09:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter