Affiches des coalitions : Le journaliste-blogueur Papa Ismaila Dieng tourne en dérision les candidats sur Twitter et Facebook

La campagne électorale pour les législatives a démarré sur le territoire sénégalais ce samedi à minuit. Les coalitions de partis ont déjà investi les immeubles et autres supports pour imposer leurs affiches, qui constituent en quelque sorte le premier pas pour séduire et convaincre les électeurs. Mais elles n'avaient pas prévu l'impertinence du journaliste et blogueur Papa Ismaila Dieng sur les réseaux sociaux.



Affiches des coalitions : Le journaliste-blogueur Papa Ismaila Dieng tourne en dérision les candidats sur Twitter et Facebook
Il les avait pourtant prévenus via un post Facebook : "Je vous préviens : faîtes gaffe à vos affiches de campagne. Je vais me lâcher là-dessus et JE NE VAIS RIEN RESPECTER !!! #kebetu #SunuDepute2017". Eh bien, Papa Ismaila Dieng alias aliamsi sur Twitter n'a respecté aucune des têtes de liste des coalitions de partis en compétition pour les élections législatives du 30 juillet prochain. Aussi bien sur le réseau social Twitter où il compte plus de 12,4 mille followers (abonnés) que sur Facebook, chacun a eu droit à sa parodie. Rien a été laissé au hasard, du fond de teint du leader, à sa position en passant par le slogan qui légende l'affiche. Tout est moyen pour tourner en dérision ceux qui se sont lancés dans une opération de charme vis-à-vis des populations sénégalaises. Toutes les 47 listes ne sont pas encore passées à la trappe. Cependant, les plus connus d'entre les chefs de file investis comme le Premier ministre qui dirige la coalition de la mouvance présidentielle, Khalifa Sall, le maire-prisonnier qui mène la coalition Manko Taxawou Senegaal, Abdoulaye Wade l'ancien président qui est revenu dans la course pour emmener la coalition Manko wattu Senegaal... ont été épiés. Commençons par le chef du Gouvernement Mouhamed Boune Abdllah Dionne qui a trinqué plus que les autres. Le journaliste évoque un peu son fond de teint pour dénoncer les retouches apportées à la photo de l'affiche, qui est loin d'être naturelle à son goût : Et il n'en a pas encore fini avec lui. Dieng compare la photo dans l'affiche avec une autre qui n'a pas été retouchée en mode Avant/Après et ose même annoncer le passage du Pm dans une émission pour fille qui passe sur une télé de la place : Allons faire un tour à Rebeuss pour voir si Khalifa Sall s'est bien comporté sur l'affiche de la coalition Manko Taxawou Senegaal. Bah oui apparemment, à part qu'il dirige le groupe des leaders qui ont tous goûté aux saveurs du pouvoirs et qui veulent y "regoûter" via l'Assemblée. Là, c'est plutôt l'ancien Premier ministre Idrissa Seck qui a pris un sérieux coup : Quid du vétéran Wade et de sa photo d'affiche de la coalition gagnante Manko Wattu Senegaal ? Là, c'est le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds) Oumar Sarr dont la gestion est très contestée, qui a pris une baffe : Même le très sérieux d'apparence Ousmane Sonko, n'a pas échappé au sens de l'ironie très développé du blogueur. Mis en exergue sur l'affiche de la coalition Ndawi Askan Wi devant une dizaine de personnes investies, on lui colle l'étiquette du père trop jeune pour diriger une famille de vieilles personnes : Il fallait peut-être une femme leader pour sauver la bande. Mais non, la tête de liste de "Osez l'Avenir" n'a pas été exempte de tout reproche avec son affiche "en mode pochette de cassette stéréo" comme l'insinue Papa Ismaila Dieng sur la légende de son post, où il annonce la "sortie officielle de la cassette de l'avocate" en donnant même le célèbre numéro de cantine du célèbre distributeur Talla Diagne : Tiens, on allait oublier le célèbre chroniqueur de la 2Stv qui aime tant recadrer ses invités. Eh oui, Tounkara veut être député et apparemment il compte beaucoup sur ses atouts physiques et son habillement pour séduire les Sénégalais. Avec le religieux Sheikh Alassane Sène, ils ont déjà commencé la présentation de la collection Mode Tabaski 2017 : Les communicants des différents candidats ont encore du travail à faire pour convaincre Papa Ismaila Dieng et les internautes de la pertinence de leurs affiches. Dans les commentaires des différents posts sur Twitter et Facebook, les Sénégalais se sont déchaînés et ont rivalisé de sarcasme.

AYOBA FAYE

Samedi 8 Juillet 2017 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter