Affrontements entre groupes armés à Gao : Le Mnla et ses alliés veulent rester dans cette attitude de terreur

Dans un communiqué parvenu à notre Rédaction, le Gatia et ses alliés (CmFpr, Maa loyaliste, Cpa loyaliste et Mpsa) déclarent que les groupes armés alliés au Mnla (lHcua, Maa belligérant) “attaquent nos positions à Tabankort, Tabrechatt et Tarkint et se préparent à nous attaquer sur d’autres positions, en violation flagrante du cessez-le-feu du 24 juillet 2014 à Alger signé sous l’égide de la médiation internationale”.



Pour le Gatia et ses alliés, les attaques du Mnla-Hcua-Maa sont de nature à créer la confusion dans l’opinion. “En fait ce sont leurs combattants qui ont quitté leurs positions lourdement armés à Kidal et Anefis pour nous attaquer à Tabankort, Tabrechatt et Tarkint. Le peuple du Mali et la communauté internationale savent désormais que le Mnla et ses alliés sont coutumiers de ce genre de duplicité et de mensonges”, ajoutent-ils.
 
Ils affirment avoir toujours informé la MIinusma, l’opération Barkane, et tous les acteur du procssus d’Alger que des attaques d’envergure étaient en préparation sur le terrain par un grand regroupement des forces du Mnla-Hcua-Maa. D’òu leur indignation de constater une politique de deux poids deux mesures pratiquée par la Minusma. “Suite au harcèlement du Mnla et ses alliés terroristes sur les paisibles populations de Bamba et après l’appel au secours que nous ont lancé ces mêmes populations, nous avions usé de notre droit de légitime défense et de poursuites qui nous a conduit à assiéger Ber, leur base de départ. Il s’en est suivi une intervention immédiate de la Minusma qui a ordonné à nos combattants de se retirer sous peine de représailles avec les helicoptères des Nations Unies, alors que les forces du Mnla ont fui Ber craignant d’être à nouveau défaites”, précisent le Gatia et ses alliés dans leur communiqué.
 
Ils posent la question suivante qui ne manque pas d’intérêt: “pourquoi cette même Munisma n’agit pas pour empêcher les forces du Mnla et alliés venues de Kidal et Anefis pour nous attaquer à Tabankort, Abrichate et Tarkint ?”
 
En conséquence, Gatia et ses alliés exigent de la Minusma un traitement équitable, à défaut de sa neutralité dans les combats qui les opposent sur le terrain aux terroristes du Mnla-Hcua-Maa. Pour eux, il est inconcevable que des hordes de terroristes pullulent aux alentours de Kidal, à kidal et Anefis et faisant tous les jours des victimes et parfois même parmi les soldats de la Minusma et de Barkane sans qu’aucune action sérieuse ne soit menée contre eux.
 
Le Gatia et ses alliés condamnent donc toute forme de terrorisme et déplore le retour des forces du mal dans le septentrion malien et le relâchement des actions anti-terroristes.
 
Pour en revenir aux affrntements du mardi dernier à Tabankort (Gao), nous avons interrogé une source proche du Gatia sur les faits. Il nous a confié que “les combattants du Mnla-Hcua-Maa ont subi un sérieux revers, au cours des attaques qu’ils ont lancées le 20 janvier 2015. Nous accusons la Minusma et les forces Barkane de complicité. Les colonnes de véhicules lourdement armées ont quitté Kidal pour venir nous agresser à Tabankort, elles n’ont pas été arrêtées par ces forces internationales. Le Mnla et ses alliés ne laissent aucune place aux accords d’Alger et veulent rester dans cette attitude de terreur. Le bilan est de 26 morts de leur côté, 22 blessés, 6 véhicules détruits et 2 Brdm. Nous avons fait de nombreux prisonniers. De notre côté, un vehicule a été détruit et un combattant a été blessé”.

Malijet.com

Jeudi 22 Janvier 2015 - 13:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter