Afghanistan: après la stratégie de la tension, les Etats-Unis jouent l'indifférence

Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, est au Pakistan ce lundi 9 décembre. Les discussions avec le Premier ministre Nawaz Sharif doivent porter sur les attaques de drones. L’autre sujet au cœur des entretiens est le dossier afghan. L'Afghanistan où le secrétaire à la Défense vient d’effectuer une visite surprise, sans rencontrer le président Karzaï. L’accord entre Kaboul et Washington pour le maintien d’une force après 2014 n’est toujours pas signé.



Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel à Kandahar, dimanche 8 décembre 2013 REUTERS/Mark Wilson/Pool
Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel à Kandahar, dimanche 8 décembre 2013 REUTERS/Mark Wilson/Pool

Le secrétaire à la Défense n’avait pas l’intention de rencontrer le président Karzaï explique-t-on ici, le but de la visite était une rencontre avec les troupes américaines sur le terrain. Voilà qui tombe bien puisque le président afghan, avec lequel Washington est en délicatesse, n’avait pas l’intention de recevoir le ministre, a répondu Kaboul.

 

L’accord sur le maintien de 8 000 hommes sur le terrain n’est toujours pas signé par Hamid Karzaï, et les Etats-Unis semblent avoir changé de stratégie. Plus de pression, il faut ignorer Karzaï jusqu’à la présidentielle du printemps, pour ne pas lui donner l’impression que les Etats-Unis ont besoin de l’Afghanistan, et surtout besoin de la signature d’un Karzai, sur le départ.
 

Entretiens houleux
 

Il faut dire que les entretiens houleux avec divers responsables américains sur ce sujet ont été improductifs.

Refusant de donner une date butoir, pour la signature de cet accord qui permettrait à l’armée américaine de demeurer en Afghanistan, Chuck Hagel botte en touche, et rappelle qu’une réunion de l’Otan sur ce dossier aura lieu fin février.

Source : Rfi.fr


Dépêche

Lundi 9 Décembre 2013 - 10:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter