Afghanistan : les talibans affirment avoir capturé un chien des forces internationales



KABOUL - Les insurgés talibans afghans se sont vantés jeudi d'avoir entre leurs mains un chien des forces armées internationales opérant en Afghanistan, capturé en décembre dernier à l'issue d'affrontements dans la province instable du Laghman, dans l'est du pays.

La Force internationale de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a indiqué de son côté à l'AFP qu'un chien de guerre était porté disparu depuis une mission menée en décembre, sans plus de précisions.

Mercredi, les rebelles ont diffusé sur leur site internet une vidéo, également postée plus tard sur Facebook et dans laquelle ils affirmaient que le chien capturé appartenait à l'armée américaine.

Cependant, des sources des forces militaires occidentales, parlant sous couvert de l'anonymat, ont assuré à l'AFP que le chien appartenait en fait au contingent britannique déployé en Afghanistan.

Dans la vidéo de six minutes, tournée dans une cour, on voit un chien à la robe brune, tenu en laisse et entouré de cinq hommes armés de fusils et de grenades. L'animal, exhibé comme un trophée et présenté comme s'appelant Colonel, a les oreilles rabattues et semble effrayé tandis que les hommes s'affairent autour de lui, en criant à plusieurs reprises Allah Akbar (Dieu est le plus grand, ndlr).

Un responsable de la Défense américaine a, lui, affirmé à l'AFP que le chien n'appartenait pas aux militaires américains. Et le ministère britannique de la Défense a refusé de commenter l'information.

Dans la vidéo diffusée par les talibans, le chien porte sur son dos un gilet noir équipé de poches. Une voix off commentant les images affirme que trois fusils d'assaut, une arme de poing, un GPS et une lampe-torche ont été saisis en même temps que l'animal.

Le porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid, a déclaré à l'AFP que le chien avait été capturé après une opération des forces américaines contre des positions rebelles à Alingar, un district de la province du Laghman.

Le porte-parole de l'Isaf a expliqué que les chiens dans les opérations de combat servent à plusieurs tâches, essentiellement à détecter les engins explosifs et les drogues.

Des centaines de chiens ont été déployés par les forces internationales en Afghanistan pour détecter les engins explosifs artisanaux responsables de la grande majorité des victimes militaires et civiles dans le pays.

Grâce à leur odorat puissant, les quadrupèdes peuvent dépister le nitrate d'ammonium, une substance normalement utilisée comme engrais, dont les talibans se servent comme explosif pour leurs bombes artisanales

Les chiens les plus courageux sont récompensés par des médailles et les animaux blessés sont évacués par avion pour être soignés.

Certains musulmans considèrent les chiens comme des créatures impures et les talibans s'en méfient.

AFP

Vendredi 7 Février 2014 - 09:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter